Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 16:08

 

Coucou

ponyestelle

 

Aujourd'hui, dans le cadre de mes bonnes oeuvres vous apportant joie, bonheur et orgasme à répétitions, j'ai décidé de vous aider à aimer le travail au point de vous faire passer l'envie de vous suicider.

 

Préambule:

Grâce à l'édifiante bouse de Marcela Iacub, nous avons pu découvrir que les employéEs qui se suicident, outre la démonstrastion d' un manque flagrant de savoir-vivre (il est vrai que les salariéEs sont des gens particulièrement indélicats) faisaient aussi preuve de terrorisme.

Ouais, rien que ça.

On ne peut pas lier travail et suicide. Les gens qui se suicident le font parce qu'ils sont faibles, alors qu'il leur reste tant de choses merveilleuses à vivre (la file d'attente au Pôle Emploi, le RSA, la précarité, la fatigue, l'exploitation, la marque-repère, l'expulsion. Ce qui fait rêver admettons-le)

Et parce qu'ils veulent faire leurs intéressants. C'est rien que des crâneurs qui espèrent attirer l'attention (une fois calenchéEs on fera attention à eux c'est sûr, sont-ils cons ces travailleurEs...) et dynamiter le sacro-saint travail en faisant chier les gentils patrons.

Je vous résume hein.

De nombreuses et intelligentes réactions à ce ramassis de conneries iacubesques vous permettront d'envisager la nullité et la nocivité de l'étron complaisamment étalé dans Libération: ici, et .

J'ai donc décidé d'apporter ma modeste pierre à l'édifice en prenant cette merde pour ce qu'elle est: une blague de mauvais goût.

 

1) Aimez-vous le travail?

A) Oui, j'adore ça. J'aime enrichir un patron qui se tirera en Belgique/Suisse/Ailleurs avec les thunes que je lui aurai fait gagner. Je ne lui en veux pas pour ses plans sociaux, de me foutre à la porte et de me laisser galérer. De toutes façons, je n'ai qu'à retrouver un autre boulot!Facile! Tranquillou pilou!

 

B) Bof. J'ai pas vraiment le choix. Et même si Marcela Iacub me suggère de me syndiquer (heureusement qu'elle est là pour nous apprendre le syndicalisme qui est un truc tout nouveau, on va le mettre dans la boîte à idées de la salle de repos) je suis pas sûrE que nos luttes nous apporteront autre chose que des lacrymos dans la tronche et des licenciements encore plus nombreux pour "foutage de bordel"

 

C) Non. Je refuse le salariat parce que je suis unE anarchiste en carton: mes parents ont les moyens de me préserver de ça alors je crache sur les travailleurEs, ce sont rien que des moutons. J'ai précisé que j'étais une grosse raclure de chiotte?

 

D) Non, j'ai réussi à  vivre autrement, mais je suis solidaire de ceusse qui en chient et j'ai mal pour eux.

 

E) Non, je déteste ça mais j'aime avoir mal, survivre de guinguois, être maquéE par l'Etat et me faire traiter de feignasse par le reste de la population. Je suis fonctionnaire et le masochisme, je l'ai eu avec mon diplôme. 

 

F) Oh oui, je gagne plein de thune grâce au travail. Des autres.

 

2) Avez-vous déjà envisagé de vous suicider?

A) Non, en revanche je viens au taf avec une combinaison en spendex et j'aime être enchainéE aux jentes allu de mon patron pendant mes congés. Des fois, quand il m'engueule et menace de me virer, je me frotte à ses chaussures et j'expie mon mauvais comportement en faisant des heures sup. J'aime ma vie.

 

B) Oui, je suis l'un de ces travailleurs faibles que décrit Iacub. Rien avoir avec mon boulot, mes horaires pourries, ma vie passée à la gagner, ma jeunesse passée à devenir vieux pour le profit d'une minorité pendant que je bouffe des pâtes et que je suis à découvert le 4 du mois. Rien avoir avec la perspective d'un avenir brillant dans le caca si je me casse de cette tôle. J'ai acheté à crédit une corde et un tabouret parce que je suis unE terroriste.

 

C) Non, toutEs ces débiles qui s'immôlent devant la CAF ou le Pôle Emploi, se pendent pour un oui ou pour un non me font bien rire. Z'avaient qu'à faire comme MOI et refuser le salariat. Et si on me dit qu'ils n'en ont pas les moyens, EUX, ben z'avaient qu'à pas être pauvres. Je vous ai dit que j'étais con comme un pied de chaise?

 

D) Non, mais je comprends les motivations de ceusse qui le font.

 

E) Depuis que je suis passéE au coktail Prozac/Xanax/Guronzan, ça va mieux. Bon je bave un peu pendant mes heures de boulot, mais de toutes façons, le jour où je voudrai vraiment en finir, j'aurai qu'à me livrer à la vindicte populaire en criant "je suis prof/je bosse à la poste/Sécu/en milieu hospitalier" et je me ferai dérouiller avec des torches et des fourches. D'autres feront le boulot pour moi, comme ça on pourra dire que les fonctionnaires ne foutent vraiment rien.

 

F) Bien sûr que non. En revanche j'ai songé à suicider des syndicalistes et des employés, au moins y'a pas d'indemnités de licenciement à verser. S'ils se suicident sur leur lieu de travail on peut même demander à la famille de payer pour matériel endommagé.

 

3) Quelles sont, selon vous, les "autres issues" qu'ont "les travailleurs qui souffrent"?

A) Arrêter de chouiner et se remettre au boulot, parce que le travail, c'est la santé! Surtout dans les centrales nucléaires.

 

B) Heu...Pendre les patrons par les tripes?Ou s'éclater volontairement un organe non-vital afin d'être en incapacité permanente. Et comme l'embauche des handicapéEs est plus qu'aléatoire, y'a moyen de ne rien foutre à vie en vivant de prestations sociales COMME UN SALE ASSISTE DE PRECAIRE. Ca sera jamais aussi merdique que de vivre dans sa bagnole ou les transports pour venir se faire traiter pire qu'une serpillère à merde dans une usine ou un bureau.

 

C) Ben c'est simple z'ont qu'à pas travailler et ils arrêteront de souffrir! Quoi, certainEs n'ont pas le choix? Han les baltringues asserviEs au libéralisme...Ai-je mentionné ma débilité profonde?

 

D) Réussir à faire entendre cette souffrance, la réalité de ce qu'est vraiment le travail et son aliénation. Faire comprendre qu'on ne se fout pas en l'air par caprice, qu'on ne fait pas grève par fénéantise, qu'on ne travaille que très rarement par choix. Mais bon, c'est pas gagné.

 

E) L'HP.

 

F) Hein? Mais qui s'en soucie??

 

 

Vous avez obtenu une majorité de A:

Vous allez bien. Vous aimez être exploitéE, précariséE, humiliéE. Votre rêve secret, c'est de réunir assez de salaires pour aller bosser dans la succursale berlinoise de votre boîte, parce que vous faire insulter en allemand ça vous excite.

 

Vous avez obtenu une majorité de B:

Coupez le gaz, sortez la tête du four, arrêtez de prendre vos douches avec votre grille-pain. Souriez, vous allez rejoindre la plus grande boîte de France: le pôle emploi. Et si par chance quelqu'un a la bonne idée de s'immoler, vous pourrez vous réchauffer (économie) ou faire un barbecue (pensez à ramener des merguez)

 

Vous avez obtenu une majorité de C:

Vous allez bien mais sérieusement, s'il vous plaît, pendez-vous. On vous le demande comme un service.

 

Vous avez obtenu une majorité de D:

Vous avez beaucoup trop d'empathie pour les travailleurs. C'est louche. On vous a à l'oeil.

 

Vous avez obtenu une majorité de E:

Vous ne vous suiciderez pas: la société s'en chargera. Vous tuer avec les impôts du contribuable, c'est-y pas beau la vie des fois? Hein? Non, posez cette ordonnance, votre mutuelle ne couvre pas les frais d'hospitalisation 'toutes façons.

 

Vous avez obtenu une majorité de F:

Vous êtes en pleine forme! C'est bien, vous allez continuer de vous gaver sur le dos des autres et l'ordre des choses sera préservé.Et si ya deux-trois inconséquentEs qui se suicident à cause de vous...ben ils avaient qu'à lire l'article de merde de Marcela Iacub pendant leurs RTTs.

 


 


Repost 0
Published by Ficus - dans Le Ficussathon
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 10:38

Mon Dieu Mâme Michu, c'est la guerre civile. Les supporters ralliés aux racailles marchent sur Paris. Et comme ce mollasson de Valls a refourgué les kärchers de feue la Sarkozye (à cette époque on appelait un chat un chat et une racaille un jeune de banlieue noir/arabe, Mâme Michu, on se faisait pas chier avec la bienpensance bobo-gauchisto-stalinoïde de ces méchants antiracistes empêcheurs de discriminer en rond) forcément, notre grande et glorieuse maréchaussée s'est vite retrouvée débordée. Pourtant il était prometteur le Manu, aussi prompt au charter et à la matraque que ses prédecesseurs fachos.Tout fout le camp.

C'est bien pratique, les "émeutes". Encore plus si elles sont liées au football. Ben oui quoi, on commençait à s'emmerder, l'homophobie devenait une routine ronronnante, les plus actifs afficionados homophobaient (ce verbe n'existe pas) par habitude mais le coeur n'y était plus, faut bien l'avouer. La mère Boutin ne fait plus parler d'elle que quand elle twitte des conneries  sur feus les nichons d'Angelina Jolie, c'est dire si on est tombés bien bas. Et puis, la renaissance: ça faisait un bout de temps qu'on n'avait plus laissé libre cours à son racisme, on en aurait presque oublié les vieux réflexes dis donc! Heureusement que des jeunes-de-banlieues sont revenus se rappeler à notre bon souvenir, comme ça on a pu vérifier qu'on a pas perdu la main quand il s'agit de stigmatiser et d'ostraciser.

Ce qu'il y a de bien avec le PSG, c'est que sa victoire a permis de laisser libre cours au racisme inconscient: "ah ben si on vire les équipes arabes du championnat, l'OM est vainqueur". On ne traite pas Monaco d'équipe russe. On ne trouve rien à redire que des clubs comme Montpellier soient financés-au sens littéral-par le caca des autres. Ok ces équipes n'ont pas les moyens de Qataris, mais elles ne sont pas à la rue non plus. Aulas n'est pas encore réduit à mendier à la FFF quelques deniers pour acheter des slips neufs à ses joueurs: "sivoooopléééé, moi pas prince bourré de thune, Vercoutre malade, moi pas argent, sivooooplééééé, donner 40 millions pour acheter un Thiago (Silva, Motta, n'importe lequel), à vot'bon coeur..."

Mais non, quand l'argent vient des arabes, forcément, c'est louche. Forcément, l'équipe constituée depuis est suspecte.

Des Arabes à la tête du PSG, on est plus cheux nous Mâme Michu. Tant pis si dans le tas il y a un paquet d'internationaux françois (Menez, Chantôme, Jallet, Sakho...), c'est une équipe ARABE qui n'a pas sa place dans le championnat françois etpicétout.

Ca, c'était le racisme de la mauvaise foi des supporters d'autres clubs après la victoire.

Alors quand surgit l'Apocalypse, forcément, ce fut un festival.

La responsabilité du bordel incombe aux descendants d'esclaves. Qui sont, comme chacun le sait, des délinquants TOUS AUTANT QU ILS SONT PUISQU ILS VIENNENT DE BANLIEUE. Et Protégés par Madame Taubira, qui travaille avec acharnement à détruire la fRance: après l'égalité pour les zhomossessuels (diablerie), elle voudrait dédommager les descendants d'esclaves, c'te blague! Avec ces conneries on pourrait finir par croire, nous zautres descendants d'esclaves, qu'on est les égaux des Blancs! Que la fRance regrette le colonialisme et l'esclavage! Et pourquoi pas la guerre d'Algérie aussi?

Puisqu'on parle des bougnoules, des personnes bien intentionnées ont rappelé avec la rigueur analytique qui convient qu'ils étaient aussi de la partie. Nan parce que stigmatiser que les NoirEs c'est pas gentil, hein. N'oublions pas que "jeunes de banlieue", c'est-à-dire "racailles", ce sont des NoirEs ET des Arabes. Comme l'a très bien souligné ce témoin qui s'est lâché sur BFM et repris par le Petit Journal*

C'est dingue tout de même, le nombre de NoirEs et d'Arabes blancs comme des navets avec des crânes rasés, des croix celtiques et des croix gammées...Oui parce que bon, y'avait des Ultras qui ont profité de l'occasion pour venir rappeler leur haine du plan Leproux.

MAIS y'avait aussi les nostalgiques du Kop Boulogne, le virage facho bien chonchon de s'être fait virer au motif que (c'est nigaud hein) les cris de singe, les insultes racistes envers les joueurs basanés, les bastons, les ratonnades, l'antisémitisme, en fait c'était pas très festif ni rigolo. Bon du coup on a viré tout le monde, même les ultras qui faisaient pas chier, mais il doit y avoir des minorités dans le virage Auteuil qui doivent un peu mieux respirer maintenant. Même si les ultras d'Auteuil ont pas fait preuve d'une très grande subtilité, c'est sûr.

C'est pas une nouveauté, le foutoir et les "fêtes gâchées". Nonobstant il est tout de même curieux de constater que, si en 94, les fachos de Boulogne s'en sont sortis avec une tape sur les doigts, c'est véritablement en 2008 que la sanction s'est radicalisée: ben oui s'attaquer aux Noirs, ratonner des bougnoules, c'est pas bien grave, mais des Blancs qui s'en prennent à d'autres Blancs c'est honteux et ça mérite sanction.

Evidemment il y a eu du vandalisme. Versons une petite larme pour tous ces bourges importunés par la vermine populassière et ces hordes sauvages venues tout droit de l'Enfer (de l'autre côté du périph'quoi). Evidemment, c'est débile. Mais la connerie est encore ce qu'il y a de mieux partagé.

Ne vous inquiétez donc pas citoyenNEs bien françoisEs: les flics ont quand même fait leur boulot, en arrêtant systématiquement tout ce qui n'avait pas la couleur conforme. (Les Basanés du PSG du haut de leur bus ont du avoir chaud au cul, un peu plus et on leur demandait leurs papiers à eux aussi) Faut dire que les fachos les ont aidés, eux qui n'étaient clairement pas là pour célébrer un club arabe. On aura beau dire on aura beau faire (cassedédi, t'as vu) ce que l'on retiendra, c'est que "la fête à été gâchée par des racailles de banlieue noires et arabes".

Paris est tragique, parce que la banlieue est soigneusement mise à l'écart, mais quand elle débarque, elle fait peur aux honnêtes gens. En clair, ce que l'on nous dit, à nous, les talibanlieusardEs, c'est: "achetez des places pour le Parc quitte à claquer votre RSA, achetez des maillots bien chers-c'est pour ça que je n'achèterai que des produits dérivés Ronan Le Crom, ils doivent les sortir uniquement en mug, et encore j'suis sûre qu'ils te les offre avec un tire-bouchon Armand-abonnez-vous à Bein, filez-nous votre pognon MAIS DE LOIN". De nombreux vieux supporters ne se reconnaissent plus dans un club qui semble mépriser la classe ouvrière, les précaires et les prolos, mais AUCUN club de L1 aujourd'hui, même les pouilleux bouseux de ST Etienne dont les supporters viennent au Chaudron en Simca 1000 ou en motoculteur pour les plus nantis**, ne peuvent se prévaloir de refléter exactement les classes qu'ils sont supposer divertir.

Ce clivage Paris-Banlieue n'est pas nouveau. Il y a les banlieusardEs qui viennent envahir Paname pour rêver un peu (et se font regarder de traviole par les ParisienNES) pour avoir accès à la culture, pour faire la fête, et puis il y a ceusse qui viennent traîner leur désoeuvrement et vandaliser, foutre le bordel et dire, en substance "voilà ce que VOUS avez fait de nous, en nous parquant dans nos banlieues pourries, en nous traitant de racailles, en nous stigmatisant. On ne fait rien de plus que ce que vous attendez de nous." Je ne dis pas que c'est intelligent. Mais c'est un état de fait. Quand tu vis en banlieue pourrie, tu veux t'échapper. On te vend du rêve, on te vend un modèle de réussite auquel tu n'accèderas jamais, mais on prend quand même tes brouzoufs, faut pas déconner. Et quand on te fait comprendre que quoi que tu fasses, tu traîneras toujours ta banlieue de merde à tes semelles, ben ça te fout en colère. Des joueurs millionnaires aujourd'hui sont systématiquement ravalés à leur statut de racaille-de-banlieue à la moindre incartade. Alors imaginez les pauvres...

Las fachos ont gueulé comme il se doit que "police-partout-justice-nulle-part" (ce sont devenus des punks, c'est fou) jugeant la maréchaussée beaucoup plus prompte à gazer leurs poussettes et à déposséder de pauvres jeunes filles homophobes innocentes de leur ballerine gauche (sont-ils taquins) selon eux, qu'à passer toute cette engeance (sans qui de grands philosophes comme Finkelkraut et Zemmour ne nous gratifieraient pas régulièrement d'étrons racistes bien éthnocentrés et fondés sur du rien) au kärcher.

Ben voyons. Z'aviez qu'à avoir vos Noirs et vos Arabes à vous à vos manifs homophobes. Certes c'eût été incompatible avec vos bonheads et leurs crampes au bras droit, mais bon, si vous y mettez de la mauvaise volonté aussi...

Ressort également la footophobie primaire. Oh bah oui hein, les supporters sont tous un tas de bourrins subsequemment faut pas s'étonner. J'aime les gens qui vomissent leur haine du foot qui serait un sport de crapules pourries de fric adulées par des gastéropodes asservis au capitalisme.

Alors que le rugby, par exemple, ça c'est propre. Et puis des Noirs, y'en a pas des masses, des Arabes encore moins, alors on se sent mieux représentés. Ben tiens, ça doit venir de là aussi, la politesse légendaire des supporters et des joueurs, ce sport n'a pas été vérolé par la racaille. Il fait bon vivre à Toulon, où le président du club reçoit régulièrement des menaces et des messages de haine, pour avoir l'outrecuidance d'être arabe. Loin de moi l'idée que tous les supporters de rugby sont des fachos: mais s'il vous plait les amiEs, arrêtez vous aussi de faire des amalgammes douteux sur le foot.

Et puis il y a ceusse qui se croient culturellement supérieurEs en méprisant le foot: c'est un truc fait pour divertir les abrutiEs, les gens intelligents n'aiment pas le foot, cela va de soi. La preuve.

Ca ne leur est pas venu à l'esprit qu'en banlieue pourrie, c'est un moyen comme un autre de faire du lien social, que ça donne un peu d'espoir de voir Moussa Saw (meilleur buteur de L1 en 2011) qui a débuté au FC Mantes. Que dans les banlieues de merde ou dans les zones rurales, c'est aussi une fête d'aller au stade ou de jouer au foot avec un arbitre bedonnant qui fume une clope sur un terrain infesté de taupes. Parce que les expos à 20 euros, les musées à deux heures de transport, désolée hein, mais c'est tout sauf démocratique.

En vérité je vous le dis, il y a effectivement de la racaille dans les tribunes: Sarkozy se pointe au Parc un match sur deux. 

 

NB: Pendant ce temps, les Dégommeuses se font agresser dans l'indifférence générale.

NB 2: Pendant ce temps, Cochrane donne envie d'aller bouffer des merguez pendant les matches du Red Star (la meilleure occaz de mater des fesses de redskins virés du Parc après le plan Leproux)

 

Bisou


*J'ai épluché les vidéos du Petit Journal, plus moyen de trouver le délicieux témoignage du monsieur. Vous l'avez peut-être vu sur BFM nous déclarer que "ce sont des jeunes entre 19 et 25 ans (quelle précision), ce sont toujours les mêmes, les Noirs et les Arabes." La tête du journaliste qui cherche désespérément une branche à laquelle s'accrocher est priceless.

**Cette attaque totalement gratuite est une dédicace à Mon Grand Leader Adoré bien évidemment. Les supporters de l'ASSE ne bouffent pas du saucisson et du chou bouilli dans les tribunes  et les buts ne sont pas des filets de pêche échangés aux clubs bretons contre des marmites de potée. Et contrairement à ce que leur dernier match contre Lorient peut laisser penser, leur Gardien n'a pas de sabots de bois. Ceci est une légende.

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 16:08

Je hais les propos homophobes. Plus exactement, je hais cet espace dégueulasse que l'on a complaisamment laissé à la parole haineuse épanouie où Madame & Monsieur Tout-le-monde proclament leur homophobie comme une norme et alignent les horreurs sans que ça ne choque qui que ce soit.

GenreS, quand on pointe du doigt l'homophobie manifeste, on fait partie de la police-bien-pensante-du-lobby-gay-de-la-victimisation-bouh-caca.


Les gens n'ont AUCUN problème à affirmer en public qu'ils sont homophobes. Ce qui revient au même que de proclamer "je suis raciste", mais étrangement, ça ne leur semble pas aussi...comment dire...préjudiciable d'être homophobe.

Au moins, ceusse qui proclament fièrement qu'ils sont racistes ne sont qu'une infime minorité qu'on peut admirer dans leur écosystème naturel grâce à Strip-Tease ("Tiens ta droite").

En revanche, de façon similaire aux homophobes qui n'assument pas, les habituéEs du racisme ordinaire s'offusqueront si tu leur mets le nez dans leur ordure.

Et pourtant le con moyen ou la conne moyenne n'a aucun problème avec son homophobie et va affirmer devant des collègues de bureau-dont un monsieur Ficus médusé, voilà d'où je tiens cette nouvelle anecdote-qu'il foutrait sa gosse à la porte si jamais elle était lesbienne et se proclame OUVERTEMENT "homophobe".

Bon bon bon, ben au moins tu l'admets, y'a progrès, eut égard aux hypocrites qui ne sont pas homophobes-mais-contre-le-mariage et l'adoption...Comme j'aime à le répéter, au moins comme ça on sait sur qui taper.

Dans cette ambiance délétère, voilà que le Paris Foot Gay, pas le dernier à s'en prendre plein la poire, publie son enquête sur l'homophobie dans le foot professionnel. Et ça fait froid dans le dos. Déjà parce que

1) on tremble à l'idée que des joueurs trop kikinous-au hasard, Clément Chantôme-fassent partie des 41% de bourrins et que du coup on soit obligéEs de les désavouer et d'avoir le coeur brisé (snif) parce qu'il est insoutenable de soutenir un homophobe, et par extension, son club.

Ne transigeons pas avec l'homophobie. Si un club de L1 (ou même de L2 mais ils sont moins exposés) tolère, voire encourage l'homophobie d'un de ses joueurs, c'est tout le club qui mérite une biscotte, POINT. 

http://cdn.caughtoffside.com/wp-content/uploads/2011/05/David-Luiz-Ancelotti.gif

Et pas de contestation.

 

2) Ce sont majoritairement de jeunes gens. Pas des vieux incultes et/ou gâteux, ou de vieilles crapules décrépites pataugeant dans le bénitier. Que nenni. Pourtant ils ont un état d'esprit qui renifle un peu la naphtaline.

Ces jeunes sont ou seront pris comme modèles par d'autres jeunes.

Je sais que lors de mon précédent article footballistique, j'avais pointé du doigt le fait que les foutchballeurs n'avaient pas à être "exemplaires"et que ce n'étaient pas à eux de donner un quelconque exemple vu que tout ce qu'on leur demande, concrètement, c'est de jouer (correctement) au ballon. La différence ici, c'est que l'homophobie est un délit. Une agression. L'incitation à la haine ou les actes homophobes sont punis par la loi. Et les joueurs de foutchball doivent respecter la loi comme tout le monde.

L'ennui, c'est que l'homophobie est montrée comme une norme. Comme la confirmation de ta normalité en tant qu'homme-viril-hétérosexuel. Personne ne punira ces petits branleurs pour leurs propos sur Twitter.

Pire, ils alimenteront le racisme des uns ("ouiii, vous voyez, tous ces métèques, ils sont communautaristes et homophobes, je vous l'avais bien diiiiiiiit. Oui bon j'ai manifesté avec Frigide Bargeot mais moi c'est pas pareil je défends la famille") et seront approuvés par les autres. (je fais référence aux édifiants commentaires) Alors comment demander aux fans et aux supporters, de comprendre l'aberration que cela représente, s'ils ne sont pas sanctionnés pour ça?

Encore pire: le discours nauséabond visant à accuser le PFG. On croit rêver. "Un lobby gay". 

http://i0.kym-cdn.com/photos/images/newsfeed/000/273/656/0aa.jpg

La toute-puissance du lobby gay et son intrusion pernicieuse dans le monde du ballon rond.

 

Qui veut victimiser, instrumentaliser, pire, stigmatiser l'hétérosexualité au nom de la bien-pensance gnagnagna. Rien que ça.

Quoi, Jean-Pierre Connard qui joue au FC-Mes-Couilles-Les-Bains est homophobe, et alors? Connard c'est un vrai mâle alpha au moins, pas une tapette sur le terrain, et puis il gagne le PIB de 4 pays du tiers-monde/par match avec le FC-Mes-Couilles-Les-Bains ça veut bien dire que c'est pas grave d'être homophobe, d'ailleurs les jeunes du centre de formation du FC-MCLB veulent tous lui ressembler et tremblent en cachette que Roger Pédale, l'attaquant qui sera sûrement titularisé quand il arrêtera de lire Têtu en clandé, ne leur fassent ramasser la savonnette dans les douches. Parce que quand Connard fait l'hélico avec sa bite et tient des propos homophobes et sexistes, c'est rigolo, mais Pédale, il pourrait violer les jeunes du FC-MCLB, c'est ce que font les zomossessuels C EST BIEN CONNU.

Vous pensez que j'exagère? Pourtant c'est ce que l'on apprend de cette enquête.

En gros les joueurs de foot pros sont homophobes ou "méfiants vis à vis de l'homophobie" ou "hostiles" parce qu...

ils flippent de se faire coincer dans les douches.

Ah.

http://replygif.net/i/125.gif

 

 

 

Si ça peut rassurer tous ces débiles: NON LES HOMOSEXUELS N EN ONT PAS APRES VOTRE CUL. Vous, en tant qu'hétéro, vous vous jetez FORCEMENT sur toutes les personnes de sexe féminin que vous croisez, uniquement parce que ce sont des femmes?

http://www.football365.fr/medias/foot/Football365_664x376/ligue_1/marseille/93891_MARSEILLE_BRANDAO_060510.jpg

(Ouais, bon, ok, mauvais exemple. Pardon)

 

 

Le PFG propose des solutions pourtant.

NDFL: Ne lisez pas les commentaires si vous venez de manger, vous allez rendre. 

Ben non, quand ça veut pas ça veut pas. C'est pas grave, on s'en fout, les joueurs gays n'ont qu'à continuer de se cacher. Et l'homophobie continuera de fleurir sur le terrain et dans les tribunes. Il faudra un nouveau Justin Fashanu pour qu'on fasse comprendre à tous ces connards que l'homophobie tue?

Quand je lis toutes ces conneries, comme faire des vestiaires séparés (non mais sérieusement...) ou que c'est contre-nature, j'ai des envies de bombe agricole. Ou de Graeme-Sounesser (verbe transitif) ce ramassis de raclures de chiottes qui pensent (et ne se privent pas d'affirmer) que le problème ne vient non pas de l'homophobie latente ou assumée du football professionnel, mais bien de l'homosexualité elle-même. Tas de cons.

Comme disait l'autre, quand on sait ce qu'on sait, qu'on entend ce qu'on entend et qu'on voit ce qu'on voit on a bien raison de penser ce qu'on pense.

Tant qu'il y aura une impunité quasi-totale envers les paroles et actes homophobes, on ne s'en sortira pas.

 

Heureusement, on trouve des supporters intelligents, à l'image des tifosi du FC Fortuna de Düsseldorf, qui ont réalisé un beau tifo contre l'homophobie. (Vous pouvez voir la vidéo sur viméo, ici elle est malheureusement bloquée).

Ou des Ultramarines de Bordeaux. (Le nom fait peur de prime abord mais en fait ce sont de gentils ultras. La preuve)

Des dirigeants pleins de bon sens.

Mais en France, à part le PFG (le lobby-gay-victimisant-qui-empêche-les-pauvres-homophobes-de-s'exprimer-tranquillement) peu de gens mouillent le maillot contre l'homophobie.

C'est désolant.

Pour les joueurs et les supporters LGBT, qui sont sont continuellement agresséEs par les paroles, les tifos, les gestes, les attitudes homophobes banalisées.

Pour les gens qui ne sont pas homophobes. Parce que d'être foutuEs dans le même sac que ces demeurés, c'est un tantinet insultant pour les amateurs de foot aussi bien que pour les joueurs qui condamnent l'homophobie ou qui ont fait leur coming-out (il y en a, peu, mais il y en a).

Et quand Joey Barton surprend son monde en participant à un reportage sur l'homophobie, il retombe dans les travers de la transphobie en insultant lourdement Thiago Silva à plusieurs reprises via Twitter. Et bien sûr, les méchantEs dans l'histoire, ce sont les vilaines folles hargneuses liberticides du PFG.(voir la suite et fin de la polémique dans la partie "les excuses de la semaine")

Ou tout simplement, Joey est chonchon parce que lui n'a pas eu droit à un gros câlin après le PSG-OM de février (2-0)

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/media/images/psg-om-ibra-beckham_full_diapos_large/66714848-1-fre-FR/PSG-OM-Ibra-Beckham_full_diapos_large_w525.jpg

Love is in the air...

 

La xénophobie, l'antisémitisme et le racisme, le sexisme (et oui Monsieur Ducon-Bernard Lacombes, pendant que j'ose parler de foot alors que je suis une femme, je ne récure pas mes casseroles, c'est honteux) : un vrai festival.

D'où la nécessité de nettoyer progressivement certains stades en renvoyant les virages fachos éructer devant leur télé. Evidemment il se trouve toujours des personnes bien attentionnées qui rouspètent à propos de l'aseptisation du foutchball.

Oh ben on s'ennuie maintenant, c'est trop propre, les bananes sur le terrain, les saluts nazis, les cris de singe et les bastons, ça c'était pittoresque, et même si on est pas fondamentalement racistes et homophobes, ils nous génaient pas nous, les kops de haineux débiles à cerveau de mollusque. Si on n'est pas NoirE, ArabE, JuifVE, ou pute, ou gay, nous ne sommes pas concernéEs. Ce n'est pas nous qui sommes offenséEs, alors on trouve ça folklorique, ça fait partie de l'ambiance. Maintenant on peut même plus écrire "pédés" sur les banderoles, vous faites chier avec votre bienpensance.


Un jour, peut-être, on commencera à lyncher les fachos dans les tribunes, à faire des tifos pailletés pour dire que les homophobes méritent de crever, et on vous traquera à la sortie des stades pour vous repeindre en rose fushia, on vous chantera du Divine au coup d'envoi, et vous aurez peur d'avouer votre hétérosexualité sous peine d'être viré du club ou menacé dans les tribunes. Rêver ne coûte rien.

 

http://static-mb.minutebuzz.com/wp-content/uploads/2013/02/psg-om-beckham-zlatan-ibrahimovic-calin-hug-01.jpg

La BO de cette image d'amour-éternel-sans-divorce

 

 

 

Bisous 

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:15

C'est sans fin. Ils sont toujours là, ils se reproduisent plus vite que des cafards (d'un autre côté, des générations de fin de race ignorantes de toute forme de contraception se reproduisant entre elles depuis la nuit des temps tout en se mettant le pied à l'étrier dès leurs 20 ans après mariage entre cousins de bon aloi afin de pondre une bonne douzaine de chiards et de poser pour "Familles de France" entre deux manifestations homophobes, ça fait rapidement gonfler les effectifs et ça produit des rimbambelles d'apprenti-fachos d'une longueur aussi considérable que cette parenthèse. Fin de la parenthèse)

Ils sont là, ils sont violents, ils sont complaisants avec les groupes fachoïsants les plus sordides déterrés pour l'occasion, les taréEs les plus glauques raviEs de quitter la naphtaline, les intégristes et les bonheads trop heureux de voir leur homophobie s'épanouir au grand jour comme une grosse bouse fraîche au soleil, leur violence légitimée, tout ça bien agité dans l'infâme tambouille de la haine avec cette cuiller rose sensée mieux nous faire passer la mixture, la manif pour tous, qui s'assaisonne du printemps français et autres saloperies du même acabit.

Tu peux chialer Rigide Cageot, oh oui ça fait du bien de te voir pleurnicher.Dis donc, t'en as versé des larmes pour les jeunes qui se font harceler et foutre à la porte de chez eux en raison de leur orientation sexuelle? De ces gens qui se font tabasser en raison de leur orientation sexuelle? T'y es allée de ta larmichette quand tu as découvert qu'à cause de ton initiative moisie, des personnes LGBTI ne pouvaient plus écouter la radio, aller sur Internet, regarder leur TV, lire la presse sans se prendre en pleine figure les pires insultes qu'on puisse imaginer?

Chiale, Perfide Facho,Tu as créé un monstre et si des CRS passent vos poussettes-barricades à la gazeuse, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même. L'égalité assassine les enfants, vraiment? Non, ça c'est votre truc, d'utiliser vos mômes.

Forcément, des gens d'extrême-droite qui se font cartonner par d'autres gens d'extrême-droite, c'est pas joli-joli. Forcément, s'il n'y a pas de métèques ou de gauchistes ou de pédales à caresser du bout du tonfa, le flic de base va se rabattre sur ce qui crie en face de lui, tant pis s'il partage votre homophobie, un flic ça reste un flic et le plus souvent c'est susceptible de se faire battre au Puissance 4 par un bulot.

Vous inquiétez pas les homophobes, hein, ça rentre dans l'ordre toutes ces conneries, du moins à Nantes pour commencer. Non parce que bon, vous commenciez à trouver ça louche de vous faire traiter comme des Arabes. C'est sans doute pour ça que vous agressez, vandalisez, emmerdez, harcelez, dans les rues, dans les bars gays, dans les salons LGBT, à l'Assemblée, sur Internet. L'autre tanche vous a ouvert la porte des chiottes et vous tient la lunette, ce serait dommage de ne pas en profiter pour faire déborder la cuvette et répandre votre merde bien tout partout; c'est pas si souvent que l'occasion se présente. 

Et pourtant, c'est nous que vous faites chier. 

La loi va passer, ça a déjà commencé, et vous allez vous en retourner dans le cloaque de haine que vous n'auriez jamais dû quitter. Priez dans votre jardin, ça vous fera prendre l'air et ça vous rappellera le temps béni où vous pouviez envahir les rues. Vous faites de la GAV, vous êtes malmenéEs par les autorités? ChacunE son tour. Vous qui étiez les premierEs (UNI, MET, UMP et autres groupes fachos) à nous dire que c'était bien fait pour notre gueule, à nous les sales gauchiiss'', quand on se faisait emballer, ça doit vous faire tout bizarre. Ben nous ça nous fait rire. Criez à l'antidémocratie tant que vous le voulez, votre argument est tellement frelaté qu'il masque presque vos relents de défaite. Vous êtes en train de perdre, d'où votre agitation frénétique.

Vous dites que ça vous concerne, que c'est votre vie et l'avenir de vos enfants qui en jeu? Et pourquoi donc? Vous interdira-t-on de vous reproduire, de vous marier, d'adopter? En QUOI cela vous concerne-t-il exactement? Personne ne compte vous prendre vos gamins pour les donner à des couples homoparentaux. Pis ça serait dommage de vous en priver, quand on voit à quel point les familles hétéros sont bénéfiques pour les enfants.  Eh oui des histoires pas du tout sordides, on en a de pleines brouettes.

Vous dites que ça va dénaturer le mariage? Pourquoi? Parce que lorsque des gens partagent vos droits, ça dénature l'institution? C'est une atteinte aux droits civiques que d'autoriser un groupe de personnes à accéder à ces mêmes droits civiques? On a pourtant essayé de vous expliquer calmement, et pas qu'une fois.

Vous vous croyez dans votre bon droit parce que vous affirmez que vous n'êtes pas homophobes et que vous n'appelez pas à la haine? Vous l'entretenez, ce climat de haine. Vous justifiez ces violences. Vous êtes violentEs vous-mêmes, quand vous parlez de "lobby" minoritaire, de "contre-nature" et autres joyeusetés.

Vous en appelez aux personnes gaiEs qu'on n'entend pas, qui n'en auraient rien à foutre, qui n'ont pas envie de se marier ou d'avoir des enfants. Ben dans ce cas, comme il se trouve aussi des hétéros qui n'ont pas envie de se marier ou d'avoir des enfants, on devrait supprimer le mariage pour les hétéros. Non?

En quoi êtes-vous plus légitimes que d'autres pour vous marier et avoir des mômes? Parce qu'une personne naît de la réaction chimique entre des gamètes mâles et des gamètes femelles? Alors si je comprends bien, uniquement parce que le frifri de Monsieur Ficus dans le frafra de Madame Ficus permet de fabriquer des mini-ficus, nous avons la légitimité pour nous marier. Sauf qu'on ne nous a jamais demandé de certificat de fécondité avant de convoler. C'est bien la preuve qu'on s'en fout, de la capacité reproductive des gens.

On en peut plus de vous expliquer. De vous mettre le nez dans votre homophobie rampante. On en arrive à préférer les gros abrutis qui défilent à vos côtés et qui lâchent leurs étrons face caméra, trop heureux d'avoir la parole, parce qu'eux, au moins, ils assument leur homophobie. C'est plus facile à virer des repas de famille, cette engeance. 

La peur va changer de camp. Elle change déjà de camp. Notre radicalisation, c'est à vous qu'on la doit. On était consternéEs par les VersaillaisEs et autres jeunes vieux en décembre, on a été horrifiéEs par les fanatiques dégénéréEs de Civitas, affligéEs par les trolls parlementaires de l'UMP, par tout ce fumier que vous remuez avec un plaisir non dissimulé.

Vous n'en avez pas marre de tourner en boucle? Vous n'avez vraiment rien d'autre à foutre de vos journées? Ca vous plait de donner une image réactionnaire moyenâgeuse (même pas médiévale, non, j'ai bien dit moyenâgeuse) de notre pays où ne vous en déplaise, il y a des gays, des lesbiennes, des trans et des bies qui paient des impôts, votent et aimeraient de fait ne plus être des sous-citoyens? Ca vous fait jubiler de nous faire passer pour des cons pendant que la Nouvelle-Zélande, l'Uruguay ou l'Angleterre font passer le mariage pour tous comme une lettre à la poste et sans démonstration massive de connerie mortifère?

Maintenant on est en colère.

Vous nous avez foutu les croquettes, maintenant c'est à votre tour de manger, et vous allez prendre cher. Parce que chaque mariage, chaque famille homoparentale légalisée, ce sera une beigne de plus. On va vous rendre les coups, et vos bonheads et autres gentlemen fachos retourneront lire Mein Kampf au coin du feu plutôt que d'arpenter les rues à la recherche de gaiEs à ratonner.

Vous pourrez toujours rouspéter et vous indigner contre les zhorrib' bobos de gauche-stalinoïdo-bien-pensants asserviEs au lobby gay (les franc-maçons judéo-communisto-reptiliens sont pas bien loin, notez), qui vous empêche de cracher votre homophobie. On vous fait confiance, et puis vous aurez toujours votre racisme pour vous tenir chaud l'hiver, étant donné que l'on retrouve sur les réseaux sociaux des habituéEs des propos discriminants se prenant pour des parangons de la liberté d'expression qu'on bafouerait, nous zaut', alors que quand même faut bien dire hein...Parce que oui, dans vos rangs, on en trouve des championNES, des qui n'ont pas peur d'affirmer bien haut que les zarabes (les musulmans quoi) sont des homophobes de première. Les mêmes championNES qui bavent en ce moment-même que le mariage est sacré et/ou que l'institution civile ne doit pas être dévoyée, que les z'homossessuelLes ont déjà le droit de se marier, du moment que c'est avec une personne du même sexe (c'est nigaud hein), et puis z'ont le PACS, de quoi se plaignent-ils franchement? Allons manifester contre l'égalité des droits parce qu'on est pas homophobes mais ça nous défrise que des gens-pas-comme-nous aient ces mêmes droits.

Vous pensez être légitimes, qu'il faut écouter ces gens qui sont en colère et qui revendiquent leur opposition.

Ces gens revendiquent la discrimination. Ces gens revendiquent la haine. Ces gens revendiquent leur supériorité. Ces gens n'ont pour seule utilité que de nous faire marrer au Petit Journal (oui, encore un média gauche-caviar-asservi-au-lobby-gay-qui-moque-les-honnêtes-citoyenNES-qui-se-préoccupent-de-l'avenir-de-la-famille, on sait on sait)

Votre homophobie recule et nous avançons, et même si on enculera personne, vous allez avoir sacrément mal au fion.

Votre connerie ne sera plus banalisée. On va enfin respirer.

T'as pas fini de chialer, Liquide Facho.

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 22:34

Eh oui le mardi c'est diablerie. Nous zaut' les féministes (toutes tendances confondues) assumées nous n'avons que peu d'options: 

 

A) on montre nos nichons alors on gonfle tout le monde avec notre hystérie mais on nous tolère parce qu'on montre nos nichons (et on n'a pas peur de cracher sur les arabes quand l'occasion se présente-ou pas) alors on est d'autant plus tolérées. Bon nos revendications le con moyen s'en fout un peu, vu qu'on est majoritairement blanches, bonnes, jeunes et minces. Alors on se fout un peu de notre gueule voire pire mais le con moyen est bien content au fond de cette exposition médiatique puisque voir de la loche (et pas de loche qui pendouille) aux heures de grande écoute sans avoir à se planquer c'est toujours ça de pris. Si on est violées on l'aura bien cherché.

 

B) On est vieilles/moches/aigries/mal baisées/lesbiennes hystériques faute de mieux et on HAIT viscéralement les hommes. On porte des couilles en sautoir et on fait chier pour des trucs futiles comme "mademoiselle", l'égalité salariale ou les congés maternité. On avorte à la petite cuiller et on se laisse pousser les poils des jambes. Si on est violées ça nous décoincera le fion et ce sera bien fait pour notre gueule.

 

C) On est des traînées hystériques parce qu'on ne condamne ni les putes ni le porno, on est des dépravées parce qu'on participe aux luttes LGBTQI. Si on est violées c'est parce qu'on aime ça.

 

C'est de notre faute (c'est TOUJOURS de notre faute) on n'avait qu'à pas être féministes.

 

Sérieusement, quand je suis confrontée au sexisme provenant d'un peu partout, quand je me faisais remettre à ma place du temps glorieux de mon expérience professionnelle dans le lol rémunéré par des hommes qui aimaient pas bien qu'une roulure se moque-même gentiement-des hommes, quand je constate que certaines femmes ont totalement intégré l'oppression et la domination et relaient un discours hétéronormatif et patriarcal tout en nous disant que ce sont nous-les-sales-féministes-chiantes qui sommes paranos et nuisibles aux femmes, quand je lis le gros dossier de Mar_Lard sur le sexisme intrinsèque au "milieu" geek, je me dis que quand même, dans mon malheur de femme noire (pas toutafé noire mais identifiée comme telle) banlieusarde un peu crevarde asservie à des chats qui ont très bien saisi le principe de domination féline,  j'ai beaucoup de chance.

 

La chance d'être entourée de mecs biens. La chance de tomber sur ce genre de blog et d'y lire des trucs comme ça.

Je vais plutôt parler des garçons hétéros cisgenre, puisque ce sont eux qui sont sensés appartenir à "la classe dominante". Non pas que le sexisme et le patriarcat soient uniquement le fait d'hommes blancs:  des hommes opprimés du fait de leur couleur de peau ou leur appartenance au prolétariat sont parfois tentés d'opprimer à leur tour ce qui leur reste sous la main (les femmes et les LGBTQI) afin de se sentir aux moins supérieurs à quelqu'unE. Attention, j'ai pas dit que c'était systématique: ça existe, c'est tout. Ce n'est pas pour rien que les premières personnes à s'engager contre l'esclavage (même dans une perspective de charité chrétienne paternaliste) étaient des femmes, parce qu'elles partageaient le même oppresseur: l'homme blanc.


Aujourd'hui je parle des hommes que je connais, et leur couleur on s'en fout.

Je puis affirmer connaître de "vrais" gentils garçons et non ces "gentils garçons" autoproclamés qui pensent que les femmes sont des succubes qui ne les apprécient pas à leur juste valeur.

C'est à dire ceux qui sont sympas avec toi juste parce qu'ils t'apprécient et qui ne se sentent pas lésés si tu ne couches pas avec eux en remerciements de leurs bons et loyaux services.

Des garçons qui ne te foutent pas mal à l'aise en ayant un comportement machiste. Des garçons qui réfléchissent aux implications du sexisme au quotidien.

Des garçons qui ne sont pas spécialement de toutes les manifs ou qui ne se revendiquent pas féministes, mais qui agissent correctement envers les femmes.

A qui ça ne viendrait pas à l'idée de siffler une femme dans la rue, ou qui ne se permettraient jamais de commentaires sur le physique d'une femme. Qui traitent leurs collègues, leurs soeurs, leurs mères, leurs amies, leurs chéries, leurs camarades respectueusement et ne les infériorisent pas.

Qui ne pensent pas que leur copine leur appartient, ou que son avenir ne s'ouvre que sur deux portes, celle du four et celle du frigo.

Qui ne te diront jamais "baise un coup ça te fera du bien!" ou "t'es chiante là, t'as tes règles?" ou "t'as pas encore de gamins à ton âge, mais ton mari il sait pas comment on fait ou quoi mouarf mouarf!" ou "non je porterai pas de rose ça fait pédé" ou "ta tenue c'est un appel au viol franchement viens pas chialer si on t'agresse" ou "pourquoi t'as mis un jean pourri aujourd'hui, tu donnes pas envie là!" ou "j'peux toucher tes seins?Allez quoi on est potes!"ou "arrête tu déconnes avec moi et on parle de cul, c'est forcément que tu veux que je te mettes une cartouche!"ou "si j'étais ton mari je te laisserais pas sortir seule le soir, surtout habillée comme ça"ou "vous les féministes vous faites chier, vous avez le droit de vote et le droit de travailler (genre on doit dire merci de se faire exploiter, youpi) vos revendications elles servent à rien"

J'ai un pote avec qui on chahute beaucoup et avec qui on raconte des horreurs (mais des trucs bien sales, hein). Pourtant je ne me sens pas mal à l'aise avec lui. Je sais qu'il n'a et n'aura jamais de gestes déplacés envers moi. Je fréquente un nécrophile nazi trav' lanceur de nain (c'est pas flagrant quand on le voit mais bon), j'ai partagé mon plumard avec lui, et je n'ai pas ressenti le besoin de mettre un traversin (ou même des barbelés) entre nous deux. Un punk m'a offert un bouquin (Le Mexicain de Jack London, que je recommande) un soir à la CIP(RIP), juste parce qu'il trouvait que c'était un livre à lire, et pas dans une perspective copulatoire. Un autre copain m'héberge assez régulièrement et m'écoute chouiner sans pour autant suggérer que je le suce en compensation. Et un autre m'a raconté comment certains de ses collègues traitaient les femmes, stagiaires ou candidates, et il en était scandalisé. Ca fait du bien aussi quand Fred Alpi répète inlassablement à longueur de concert "quand elle dit oui c'est oui, quand elle dit non c'est non".

Ca peut sembler aberrant d'énoncer de telles évidences mais ça ne l'est pas tant que ça.

Combien de fois j'ai subi de la drague lourde, des allusions douteuses, des injonctions à sourire (ça, c'est ce qui me hérisse le plus, comme si en tant que femme on devait obligatoirement présenter un visage avenant, peu importe qu'on ait une journée de merde ou simplement pas envie).

J'ai été élevée à grands coups de principes sexistes par des pseudo-gauchistes. Qui te sortaient sans sourciller que les femmes battues cherchaient toujours des hommes violents, c'est de leur faute hein. Et toi, ben à force de toujours contester et d'être désagréable, tu seras une femme battue et ce sera bien fait pour ta gueule. Ou tu finiras toute seule, ce qui est une déchéance incontestable pour une femme, parce que personne ne supportera une femme qui refuse d'accomplir des tâches ménagères sous le seul prétexte qu'elle est une femme. Et puis quand tu te maquilles et tu mets des robes, t'es une pute. Et quand tu te sapes comme un sac t'es pas féminine, c'est navrant. Et ta liberté sera forcément restreinte, parce qu'un garçon risque pas de se faire violer, lui. Et tu mérites des torgnoles quand tu t'en prends au mâle dominant alors t'étonnes pas qu'on ne te défende pas, à partir du moment où tu te laisses pas faire, t'es pas défendable. Et si t'as un copain t'as pas intérêt à être sexuellement active, parce qu'un garçon, ça tombe pas enceinte. D'un autre côté si t'es lesbienne c'est qu'on aura raté quelque chose mais l'idéal c'est que tu restes vierge jusqu'à tes 20 ans. De toute façon t'es féministe, t'es forcément une mal-baisée.

Nous sommes nombreuses à grandir avec ces conneries et certaines, si leurs parents ne sont pas totalement des gros cons comme les miens, ne s'aperçoivent que tardivement (ou jamais) que ce sont des principes erronés, qui les confortent dans une position victimaire et infériorisée. Parce que leurs parents pensaient sincèrement bien faire et les protéger, donc elles ne perçoivent pas le sexisme.


Donc oui, j'ai de la chance actuellement de fréquenter des hommes sympas. J'en ai même épousé un.

Cela me permet une transition des plus habiles.

Anéfé, ce post a été le plus vu de mon pathétique blog. Ce qui fait zizir. Et le commentaire de Monsieur Ficus a fait réagir (en plus Tanxxx lui a répondu alors j'ai eu un petit orgasme, "Naaaan mais t'as vu Tanxxx t'a répondu, c'est pas n'importe qui, Tanxxx, quoi, mais écoute merde, c'est trop bien qu'une dessinatrice te réponde, en plus elle aurait pu t'en foutre plein la gueule et elle l'a pas fait, quoi il te plaît pas mon t-shirt I Love Tanxxx, mais pleure paaaaas!!")

Ce qui est une bonne chose (et pas juste pour le Monsieur-Ficus-shaming

J'ai evidemment interrogé le principal intéressé entre le rayon bières-bouteilles et packs-cannettes d'Intermarché (on a une vie passionnante), donc rassurez-vous, pas façon Stasi ou lampe dans la tronche et gros Bottin à proximité. Aucun Monsieur Ficus n'a été malmené pour la rédaction de cet article.

Il m'a juste répondu "Je pensais pas choquer autant, c'est juste que je suis dessinateur amateur de BD et j'aime bien dessiner des jolies filles, c'est tout, c'est mon truc. Et puis Tank Girl elle est jolie et c'est pas un personnage passif pour autant".

Moi-même, si je ne connaissais pas le larron aussi bien, j'aurai été très choquée par un tel commentaire. C'était maladroit et ouvertement sexiste quand on ne le connait pas, et je sais que les personnes qui ont réagi ne le connaissent pas personnellement (bien que je le soupçonne d'avoir plusieurs vies étant donné le nombre de gamins dans l'immeuble qui l'appellent "papa" mais passons)

C'est vrai qu'affirmer que dessiner une jolie fille parce que ça permet d'avoir quelque chose que l'on a pas en vrai (outre le fait que ça sous-entend qu'il a épousé un gros tromblon, merci) c'est choquant, parce que ça implique un rapport de possession, même fantasmée et une réification de la femme. Dire aussi qu'un personnage féminin en BD se doit d'être sexy, c'est réducteur. Dire que dessiner une petite grosse poilue uniquement pour une méchante ("Et d'ailleurs souvent les méchantes sont très belles" op. cit) c'est stupide, y'a pas d'autres mots.

A la décharge de Monsieur Ficus, son lectorat-composé essentiellement de jeunes hommes hétéros-est très content de voir des filles, de préférence peu vêtues. Ils ne se posent pas de questions. Eux-mêmes, quand ils sont dessinateurs amateurs aussi, postent sans vergogne sur leurs propres sites des dessins de femmes-à-poil (j'en ai vu un sur FB qui disait "pas d'histoire, juste des filles nues pour le plaisir des yeux". J'ai vomi) et participent à une espèce de petite collectivité hétéro-normée qui pense que les personnages féminins sont là pour leur seul plaisir. Qui ne remet pas en question ce discours sexiste et qui ne pense pas, de bonne foi, blesser un éventuel lectorat féminin, ou qui s'en fout des élucubrations de la rombière casse-couilles de Monsieur Ficus qui hurle au sexisme quand une publication non définie comme pornographique met une femme à poil en couverture, uniquement pour gratter des clics alors que rien dans l'histoire ne justifie sa nudité.

Pour autant, je sais-et vous devrez me croire sur parole, désolée-que c'était plus maladroit que véritablement méchant et réducteur.

Monsieur Ficus a été élevé par un homme qui conchie le sexisme.

Monsieur Ficus envoie chier les gens qui nous emmerdent en nous demandant quand c'est-y qu'on va avoir des enfants parce que c'est bien joli les longues études mais bon vous passez à côté du principal.

Monsieur Ficus va me chercher la pilule du lendemain quand une capote craque et subit les leçons de morale des pharmaciens sans broncher, parce qu'il sait que si j'y allais moi-même, j'aurai droit à un discours horrible et infantilisant autrement plus dégueulasse. 

Monsieur Ficus rouspète en plein milieu de Mantes-la-Jolie devant des flics et hurle à la lesbophobie quand des amies se frittent avec les parents de l'une d'elles.

Monsieur Ficus a longtemps fait les affiches pour Etudions Gayment et a même participé à une session de foot à Gouineland-sous-bois à Vincennes en ignorant les regards horrifiés des gens bien comme il faut venus pique-niquer en famille et affolés par un déferlement de butchs en survêt'.Sans pour autant se poser en mâle dominant et protecteur (même s'il ne m'a pas voulu dans son équipe sous prétexte que je suis nulle, ce qui est mesquin)

Monsieur Ficus est soupçonné de pédérastie parce qu'il trouve un garçon canon et le dit tout haut, qu'il refuse l'homophobie et qu'il traîne avec des pédés. Il en héberge même chez lui, rendez-vous compte.

Monsieur Ficus s'en fout de passer pour une lopette moins virile qu'un pull en cachemire de George Michael époque Wham devant les gros beaufs à la machine à café, parce qu'il ne considère pas qu'être pédé soit dégradant. Monsieur Ficus est affligé par la façon dont ses collègues traitent leurs femmes.

Monsieur Ficus s'excuse platement quand il pense avoir eu un comportement sexuellement coercitif.

Monsieur Ficus ne me considère pas comme sa chose (comme "sa crampe", "sa punition", "sa loutre" plutôt. Ce qui est autrement valorisant)

Monsieur Ficus n'a jamais eu de gestes ni de propos déplacés envers une femme, qu'elle soit une amie, une connaissance, une tante, une cousine, une collègue, une caissière, une femme de ménage, une voisine, une inconnue.

C'est la moindre des choses me direz-vous. Certes. Manquerait plus qu'il morde. Ca n'excuse pas. C'est vrai. Et loin de moi l'idée de parler à sa place ni de le dédouaner, je ne fais que contextualiser et retranscrire ce qu'il m'a dit suite à cette première réflexion et aux commentaires qui ont suivi (et qui ont été vraiment constructifs et intelligents) S'il veut réagir, il le fera tout seul comme un grand.

Mais franchement, dans l'environnement machiste dans lequel on évolue, en tant que sorcière féministe pro-égalité antisexiste ça me fait du bien, à moi, en tant que Ficus, d'avoir une personne pareille à mes côtés. Déjà parce qu'on peut parler de sexisme quand il en fait preuve de façon intelligente, c'est-à-dire en questionnant nos constructions sociales respectives et en confrontant d'un côté mon engagement et de l'autre les réflexes de quelqu'un qui n'a pas été victime de sexisme et qui ne s'aperçoit pas forcément que cela peut faire partie, inconsciemment, de son quotidien.

Et puis ça permet de se creuser la carafe et ça c'est toujours bon à prendre.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:40

 

Aujourd'hui, la citation du jour, c'est vous: voici les mots-clés les plus sympathiques vous ayant conduit au carrefour du 666e cercle de l'Enfer de l'Internet sans pub, sans argent, sans moyen, sur ce blog moche et scintillant.

Merci à vous.

 

quelqu'un qui ne veut pas manger un truc dégoûtant 

Les fiches-cuisine de la Ficusphère vont à l'essentiel.

 

ta teuch

Photo-0015.jpg

Calypso, chatte-star de la Ficusphère.

 

comment choisir son avenir

Sérieusement????

 

lexomil

Y'a-t-il un lien de cause à effet avec la recherche précédente?

 

ne rien branler c'est la santé

Ma préférée.

 

hippie moderne

coucou.

 

école de réparation de gramophone

Ca doit bien exister quelque part.

 

animales raro del mundo

Photo-0013.jpg

Genre, la Trachemys scripta elegans diabolica saloperitus dominatrix,

plus communément appelée "Numéro Un"?

 

Léon Daudet Catulle Mendès limace

Littérature animalière

 

chattes serreés raseés fesses rodes (orthographe d'époque)

Concurrence déloyale avec Le Tag Parfait, là.

 

barbey d'aurevilly zola mare à purin

 

edmond de goncourt abominables crocs

 

joseph joubert voltaire singe

 

sainte-beuve théophile gautier potiron

 

Littérature animalière, cucurbitacées et caca. Un bon résumé.

 

la bile: jacques sternberg

La Ficusphère, un blog pouêt pouêt. Manque plus que ceci.

 

343 salopes désobéissance

De la sorcellerie (ouais, du féminisme, dans la tête du tout-venant c'est pareil)

 

orangina rouge

Kamoulox.

 

ses quoi un gramophone (orthographe d'origine incontrôlée)

c'est ça:

http://s1.e-monsite.com/2009/04/01/02/5951350gramophone-jpg.jpg

 

barbey d'aurevilly victor hugo langue ereintee

On t'a reconnu, toi, qui doit rendre un commentaire composé pour hier. 

 

alphonse daudet rastaquouère avec effraction

les auteurs réactionnaires ne sont pas tous sur la ficuphère (rime suffisante)

 

vivre une aliénation

DSC00025

Ficus-aliénation info service.

cavous psychose

Kamoulox 2.

 

comment faire un choix typologique.

J'en ai foutrement aucune idée.

 

Bisou

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 12:19

Bien le bonjour.

Aujourd'hui un gramophone un peu spécial puisque nous célébrons (quand je dis "nous" j'entends les fiévreuses créatures à l'oeil torve dont les orgasmes prennent source au milieu de pentamètres iambiques-tout le monde aura donc reconnu les esclaves des Belles-Lettres) le 192e anniversaire de Charles Baudelaire. J'eusse pu vous régaler d'un gramophone-épitaphe de la vieille saloperie britannique qui à l'heure où nous réécoutons Morrissey, Klaus Nomi et tous les autres, doit rôtir en enfer ou mieux, travailler à la mine ou à l'usine. (Doit bien avoir des mines et des usines en enfer)

Revenons donc à notre poétique mouton, ce qui nous procure l'occasion de zigzaguer entre les différentes formes d'expressions artistiques tant il est primesautier de parcourir des oeuvres qui, en leur temps furent condamnées pour obscénité (entre autres) et qui sont désormais enseignées à l'école:

 

On dit qu’il faut couler les execrables choses

Dans le puits de l’oubli et au sepulchre encloses

Et que par les escrits le mal resuscité

Infectera les mœurs de la postérité ;

Mais le vice n’a point pour mère la science,

Et la vertu n’est pas fille de l’ignorance.

(Théodore Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques, liv. II., in Préface des Fleurs du Mal , édition de 1857)

 

Ceci étant posé, observons de plus près. Oui, voilà, comme ça. Non, reculez un peu, ça devient gênant. 

 

On pourrait dire que pour la communauté des gothiques post-romantiques, ces gens qui aimeraient vivre dans la banlieue de Londres à l'époque victorienne parce que ce devait être follement excitant de crever à l'âge vénérable de 30 ans d'une maladie un peu crade qu'on soignait à l'opium tout en se partageant 12 dents par famille, Baudelaire est l'équivalent francophone d'E.A Poe. D'ailleurs, il a traduit The Raven.

 


 

Ce court-métrage est narré par le Très Grand Vincent Price, connu pour ses nombreux films d'épouvante et sa participation à l'adaptation en images qui bougent de La Chute de la Maison Usher. (E.A Poe).

http://www.doctormacro.com/Images/Price,%20Vincent/Annex/Annex%20-%20Price,%20Vincent%20%28Bat,%20The%29_01.jpg

Coucou.

Comme le laisse suggérer cette édifiante photo tirée de The bat (Le Masque, 1959), ce monsieur aurait pu, tout comme Christopher Lee ou Bela Lugosi, faire un Vampire tout à fait acceptable.(Ou un très bon Batman, ce qui revient un peu au même)

 

Comme beaucoup de ses corréligionnaires, Baudelaire s'est aussi intéressé à Shakespeare (tout le monde s'intéresse à Shakespeare, c'est rock'n'roll. Cette assertion fait autorité donc n'hésitez pas à la réutiliser dans vos devoirs, petitEs canailles)

On retrouve d'ailleurs de flagrantes similitudes entre Hamlet et  Le Léthé (Cadeau pour les futurEs bachelierEs et autres étudiantEs en Littérature, lecture analytique et analogies de bon aloi pour remplissage pas cher), notamment en ce qui concerne les problèmes d'insomnie, un fléau méconnu:

 

Mourir, dormir rien de plus...Et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du coeur et aux mille tortures naturelles qui sont le legs de la chair: c'est là un dénouement que l'on doit souhaiter avec ferveur. Mourir...Dormir, dormir! peut-être rêver! Oui là est l'embarras. Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarassés de l'étreinte de cette vie?"

(Acte III, scène 1)

 

http://www.lepays.fr/fr/images/7C00B9DB-0F64-41E7-808B-79BF9ADD230B/PAY_03/le-lexomil-est-un-anxiolytique-archives-jean-francois-frey.jpg

Etre ou ne pas être remboursé par la Sécu, telle est la question.

 

Et si vraiment vous ne trouvez pas le sommeil, il y a toujours le hashich (la drogue c'est sale) ou le pinard.

 

http://files.zelenavila.meu.zoznam.sk/200000140-be667bedd5/gif_absinthe.gif

Et puis l'absinthe c'est jamais que du Pastaga en plus prestigieux, mais ça reste dégueulasse.

 

Vous voilà donc à point pour la Play-list spéciale. Souriez, vous n'êtes pas tout à fait des charognes. Toujours ça de gagné.

 

Fais clic sur mot en noir pour entendre le doux gazouillis choisi par mes soins.

 

A mes côtés, au lieu du mannequin puissant

Qui semblait avoir fait provision de sang,

Tremblaient confusément des débris de squelette...

Les Métamorphoses du Vampire

 

Les Chats

 

Le navire glissant sur les gouffres amers

L'Albatros

 

Je veux dormir!

Le Léthé

 

Tes caravanes insensées

T'ont donné ce lustre abondant

Des choses qui sont très-usées,

Mais qui séduisent cependant.

 Le Monstre

 

"Garde tes songes!

Les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!"

La Voix

 

On dirait un serpent qui danse

Le serpent qui danse

 

Pourtant, qui n'a serré dans ses bras un squelette,

Et s'est nourri des choses du tombeau?

[...]

Vous sentez tous la mort!

Danse Macabre

 

J'ai vu l'horreur de mon taudis

Rêve parisien

 

Sans cesse à mes côtés s'agite le Démon

La Destruction

 

Hier, demain, toujours nous fait voir notre image:

Un oasis d'horreur dans un désert d'ennui!

Le Voyage

 

Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores

Les Bijoux

 

 

Bonne soirée les enfants.


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Ficus - dans le gramophone
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 10:41

Le monde va mal Mâme Michu. L'ennemi intérieur a encore frappé. Et par ennemi intérieur j'entend Très vilaine personne antipatriotique qui désole notre beau pays, et non pas la grosse diarrhée post-cuitale qui te déchire les boyaux au point de te faire renoncer à toute ingestion alcoolique à jamais (jusqu'à la prochaine fois).

Ayant passé les dernières 48h à traîner ma misère endeuillée de mon foie en compagnie d'un nécrophile nazi lanceur de nain travesti (mais ça va, hein) je n'étais point au fait de la dernière "affaire"/"polémique"/Apocalyyyyyyyyypse. J'ai découvert avec l'horreur qui convient que Karim Benzema, cet horrible personnage, ce triste sire, ce vilain zozo, Karim Benzema donc, s'était encore rendu coupable d'un affreux méfait.

Rendez-vous compte, bonnes gens, il refuse de chanter la Marseillaise.

Ma main à couper qu'une telle canaille doit lancer des nains pendant son temps libre et baiser des cadavres, vêtu de portes-jarretelles à croix gammées. On s'en branle me direz-vous, et vous ferez bien (de le dire, le reste ça vous regarde) Je le croyais z'aussi-étant donné que je m'en branle de même-mais non. A croire qu'il ne se passe STRICTEMENT rien dans le monde pour que nos gentils médias et même les émissions de télé type café du commerce nous gratifient généreusement de leur avis.Que l'on ne leur a point demandé du reste mais gentiment, ils nous le donnent quand même afin que nous le Peuple françois soyons éclairés sur l'ignominie dudit monsieur.

Voici un texte sur l'Affaire dont je partage le point de vue. Stupidement, je me suis dit que c'était là du bon sens élémentaire et que concrètement, à moins d'être soi-même très concerné par le foutchball ou la chorale, je ne voyais pas où était le problème. Mais quelle grosse buse. (D'un autre côté vous vous attendiez à quoi de la part de quelqu'un qui accueille un nécrophile nazi lanceur de nain?)

Le sieur Béglé, à l'origine du premier lynchage médiatique,  a donc pointé du doigt que c'était scandaleux qu'un Arabe  un joueur d'origine-pas-bien-française (OPBF), à qui notre Glorieux Pays a donné jusqu'à ses slips et gratifie aujourd'hui d'un mirobolant salaire immérité, pousse l'outrecuidance jusqu'à refuser de chanter la Marseillaise, au fallacieux prétexte que ça n'influait pas plus que ça sur le marquage de buts. Mais enfin, Kiki (appelons le Kiki, si on commence à l'appeler Kaka on va le confondre avec un autre joueur) on s'en fout que tu marques des buts, c'est pas pour ça qu'on te paie (non?Noooonnnn..) C'est pour chanter en choeur avec d'autres joueurs OPBF qui sont quand même pas bien représentatifs de la France mais qu'on est bien contents d'avoir pour marquer des buts et à qui on peut imputer les désastreux résultats de l'Equipe Françoise en cas de gros raté. Kiki, tu as séché les cours de chorale à Clairefontaine trop occupé que tu étais sûrement à lancer des nains et à baiser des cadavres. Ou à mettre à mal la laïcité en pratiquant ta religion d'étranger qui a infecté des petits Français bien de chez nous dont on aurait pu être si fiers tellement-k'y-sont représentatifs de notre culture et de notre beau langage-cf le sieur Ribery.

Bref. Béglé hurle au mépris patriotique alors qu'il défendait Gérard Depardieu qui lui chie ouvertement sur not' beau pays en exhibant son passeport russo-moldavo-pays-où-il-fait-froid avec camps de travail et chasse aux Tchétchènes, un divertissement fort prisé des fervents démocrates.

Mais le pire dans tout ça, c'est que la plupart des gens prompts à nous donner un avis dont on se torche sont d'accord avec Béglé.

J'ai donc entendu, en vrac:

Karim Benzema est mal élevé. Que Platini ou Zidane (que l'on a viré de son piedestal en rappelant bien haut et bien fort son statut d'OPBF après l'Apocalypse du Coup de Boule tout de même) se permettent de pas chanter passe encore, mais qu'un morveux de 25 balais qui gagne l'équivalent du PIB du Rwanda/ mois ne le fasse pas c'est proprement scandaleux. Rapport, choucroute? Aucun mais c'est scandaleux etpicétout.

Karim Benzema fait le jeu de l'extrême-droite déplorent les pseudo-gauchistes. Ben oui, en ne se comportant pas en parfait petit arabe colonisé, faudra pas s'étonner si les fachos viennent beugler "on vous l'avait bien dit, ce sont des sauvageons, raaah!!!!" (les fachos ponctuent leurs phrases de "raaaaaaah") mais nous les pseudo-gauchistes on est gentils, on prévient les petits arabes et on les enjoint à se conformer à ce que notre société post-coloniale attend d'eux.

Karim Benzema est payé des millions alors le moins qu'il puisse faire c'est de chanter la Marseillaise. Et de danser à poils devant les pontes de la FIFA si on le lui demande. De justifier son salaire, quoi. C'est pas la mère Parisot qui dira le contraire: les grands patrons justifient leur salaire en virant des gens et en fermant des usines: on sait POURQUOI et COMMENT ils sont riches, eux. Des milliardaires qui foutent des ouvriers à la lourde tout en continuant de se rincer, c'est toujours moins scandaleux qu'un joueur OPBF parvenu.

Karim Benzema devrait être fier de porter le maillot françois. Parce que c'est un honneur de faire gagner de l'argent à des sponsors, à de grandes chaînes de TV et à la Prince qui est de tous les mauvais coups. (Pardon)

Karim Benzema donne le mauvais exemple. Parce que c'est bien connu, les foutchballeurs doivent être exemplaires, comme les politiciens qui ne sont jamais tricards dans des affaires sordides. Jamais jamais jamais. Et puis ce sont les foutchballeurs qui dirigent le monde ne l'oublions pas, ils ont de grandes responsabilités. C'est à Karim Benzema que j'écris quand ça merde avec mes impôts. Si des gens s'immolent devant la CAF, si les femmes sont payées 20% de moins que les hommes, si les putes sont criminalisées, si le chômage crève le plafond et que la dette se creuse, c'est de la faute des footballeurs et de leur mauvaise gestion gouvernementale, c'est BIEN CONNU.

Karim Benzema fornique avec des cadavres et lance des nains tout en écoutant Wagner. (Non, ça je l'ai pas entendu mais ça ne saurait tarder)

 

Mais heu...Karim Benzema n'a pas brûlé de drapeau françois que je sache. (et je lui déconseille, ça met un temps fou à cramer ces trucs-là-me demandez pas comment je le sais) Il n'a pas déféqué sur notre très grand et glorieux pays. Il n'est même pas un joueur binational, alors qu'il pourrait puisqu'il a la double nationalité d'après sa fiche wikipedia (info à vérifier donc). Souvenez-vous, on reprochait à tous ces métèques de se barrer pour jouer en sélection nationale dans leurs pays de miséreux alors qu'ils avaient été formés en France, les sagouins ingrats.

C'est à des rencontres footballistiques qu'il participe, pas à l'Eurovision. On s'en fout qu'il chante ou pas.


Et puis peut-être que Karim Benzema n'a PAS ENVIE de chanter l'hymne national d'un pays qui a appris à nager à ses compatriotes à Paris, ou les a branchés sur secteur en Algérie. Peut-être que Karim Benzema est dégoûté de chanter son patriotisme à un pays qui refuse de s'excuser pour les crimes commis en Algérie et dont l'un des représentants politiques, à savoir le délicieux Gérard Longuet a salué la mémoire des fellaghas d'un bras d'honneur histoire que les bougnoules sachent bien où est leur place.

Peut-être que Karim Benzema, comme Christian Karembeu qui a expliqué que ses ancêtres kanaks étaient exposés à Paris au début du XXe siècle, n'a pas envie de souscrire à la fierté nationale en chantant un hymne dont le sens premier a été depuis longtemps dévoyé-comme le soulignait Jules Vallès dans Le Cri du Peuple et dont les mots ont aujourd'hui un écho étrangement visionnaire: "Elle me fait horreur, votre Marseillaise de maintenant. Elle est devenue un cantique d'Etat. Elle n'entraîne pas de volontaires, elle mène des troupeaux. Ce n'est pas le tocsin sonné par le véritable enthousiasme, c'est le tintement de la cloche au cou des bestiaux"

Peut-être que Karim Benzema n'a pas envie de chanter la Marseillaise car en dépit de sa naissance lyonnaise, on le renvoie systématiquement à ses origines-avec le label "racaille"histoire de bien rappeler que les classes laborieuses dont il est issu mais qu'il a quittées sont depuis longtemps des classes dangereuses en plus de nous rappeler que les arabes, qui sont comme chacun le sait des musulmans-intégristes-salafistes-djihadistes ne sont pas des gens-comme-nous.

Peut-être que Karim Benzema est écoeuré, du haut de sa vie de rêve, d'entendre un Ministre de l'Intérieur d'un gouvernement prétenduement de gauche stigmatiser les musulmans sous couvert de sauvegarde de la laïcité, quand il invite "les juifs à porter fièrement la kippa". Donc bon, pour la laïcité, on repassera.

Peut-être que Karim Benzema a entendu, dans sa jeunesse, des gens affirmer qu'il y avait trop d'arabes et qu'on ne se sentait plus chez soi. Peut-être qu'il a, subséquemment, du mal à se sentir chez lui, d'où sa réticence. Moi aussi je renâcle à chanter la Marseillaise et à me montrer patriote quand c'est moi qu'on sort de la bagnole pour une fouille improvisée, et pas Monsieur Ficus.

Peut-être que Karim Benzema en a plein le cul d'entendre les accusations de fanatisme religieux, sexisme, d'homophobie et d'antisémitisme qui seraient bien évidemment le fait des arabes UNIQUEMENT. Pourtant ce sont des Français bien-de-chez-nous qui prient dans la rue avec Civitas pour délivrer la France de la Menace sodomite, et l'antisémitisme est une tradition française qui a fait les beaux jours des récupérateurs de biens immobiliers à la glorieuse époque de la délation décomplexée. Quant au sexisme et aux violences faites aux femmes, c'est bien les rares choses partagées entre les classes, dirigeantes comme laborieuses.

Peut-être que Karim Benzema n'a pas envie de chanter la Marseillaise comme ces militaires qui font le jeu de l'impérialisme et qu'on pleure à chaudes larmes quand ils ont un accident de travail. (Bien évidemment on s'en fout des civils, ce sont des dommages collatéraux). Alors que personne ne pleure quand Karim Benzema se fait chier dessus parce qu'il l'a bien cherché, vous comprenez. Et puis lui, il ne va pas traquer du pétrole entériner le terrorisme, il va juste taper dans un ballon. Alors pourquoi devrait-il faire preuve d'un patriotisme exacerbé? Parce que. Ah. Oui, tout de suite, c'est plus clair, c't'affaire.

Peut-être que tout simplement Karim Benzema prend son boulot-très bien payé et plus agréable que le vissage de boulons ou la photocopieuse, j'en conviens- pour ce qu'il est, son boulot justement. Et pas une espèce de mission à la con de diffusion d'un quelconque message de fierté nationale quand franchement, y'a vraiment pas de quoi être fier.

 

Mon mauvais esprit atavique me pousse à me demander si l'on ferait le même foin avec un autre joueur de l'Equipe de France. Au hasard le charmant (ce n'est pas ironique pour le coup) Clément Chantôme (je l'ai choisi parce que je suis amoureuse de lui.) Si d'aventure il lui prenait l'envie de ne pas chanter, on dirait "bon, ce jeune homme fait bien ce qu'il veut après tout, du moment qu'il joue correctement". On ne l'accuserait certainement pas d'antipatriotisme primaire et de donner une mauvaise image, un mauvais exemple, et de violer des cadavres en lançant des nains habillé en Eva Braun. Parce qu'il est français lui mâme Michu. Il est né à 376, 3 km de la ville natale de Karim Benzema, sur le même territoire, mais comme le dit le bon sens près de chez nous qui n'a pas peur d'envoyer chier la bienpensance et d'asséner des vérités, quand on s'appelle Karim, on a du mal à croire que vous êtes français, hein. La preuve, vous chantez même pas la Marseillaise.

 

Depuis la débâcle sud-africaine il est de bon ton de cracher sur les footballeurs, de préférence d'OPBF. C'est facile, ça coûte pas cher et ça détend. Ca permet de coller les échecs sur le dos de gens qui n'ont pas à coeur de couvrir leur pays de gloire puisqu'ils ne sont pas vraiment français. C'est pour la même raison que le F-haine s'est dépêché de congratuler le pauvre Christophe Lemaire qui n'avait rien demandé, en se gargarisant qu'enfin un français brillait en athlétisme. En revanche silence radio quand Teddy Rinner a ramassé des titres à la brouette, mais les français des colonies, hein, c'est pas vraiment des français on est d'accord.

 

On vit dans un bien beau pays.

 

INfo-ficus: Pour terminer sur une note un peu plus joyeuse, le sujet du jour nous occupant étant le foutchball, et ce jour étant Le Glorieux Jour de la Glorieuse Naissance de Mon Grand Leader, recueillons-nous avec la componction de rigueur. Prions Saint Dominique-Rocheteau, Ange Vert et Saint Patron de Geoffroy Guichard, que l'Esprit du Chaudron soit avec vous. (et que l'ASSE foute dehors ce troll de Brandao)

Amen.

 

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 10:15

Dans quel monde on vit Mâme Michu, on nous fait bouffer de la vache enragée depuis des années et voilà-ty pas qu'on nous sert du cheval-du cheval!-à notre insu! On comprend mieux pourquoi le Pape se casse dans de telles conditions.

Suite au lasagne-Gate, on retrace la naissance, la vie et l'oeuvre des tructoufés (appelés dans le jargon "bouffe de pauvres") afin de savoir à quel moment le grain de sel-en l'occurrence la bidoche de cheval-s'est glissé dans l'engrenage et a fait dérailler tout ça. Et voir Spanghero chouiner à l'heure de la bouffe ça facilite pas la digestion. Ce que l'on retiendra c'est que 1) c'est de la faute des Anglais, en même temps ils ont la gueule de ce qu'ils bouffent donc c'est pas vraiment une surprise et puis ces gens ont brûlé Jeanne d'Arc ne l'oublions pas 2) c'est la très grande faute des Roumains (encore eux!) puisque subsequemment à l'interdiction des calèches et autres chariottes (en Roumanie vous vous attendiez à quoi, sérieusement??) ces gens assez retors pour se faire persécuter par Manuel Valls (comme s'il avait déjà pas assez à faire avec les vilains-musulmans-intégristes-qui-mettent-à-mal-la-laïcité) et assez frustes pour se partager 6 dents carriées par village ont liquidé en douce leurs canassons afin de se débarrasser de grosses créatures encombrantes qui, une fois au chômage, se contentent de chier partout en agitant vaguement le pinceau à crottin situé à l'opposé de leur tête à poils rêches. Comment leur en vouloir?

Bref. Des milliers de boîtes de lasagnes vont être détruites parce que merde, farcir des lasagnes avec du cheval c'est pire que d'y mettre de l'uranium enrichi, de l'anthrax ou de l'amiante. C'est malhonnête. Sauf que le Secours Populaire et autres institutions douteuses qui entretiennent l'assistanat en distribuant de la nourriture à une engeance de crève-la-dalle qui ne se sortira plus les doigts pour tenter de trouver du travail et ainsi être utile à la société-si tant est que ces gueux ne se soient jamais sorti quoique ce soit de quelquonque orifice-continuent de propager le Mal en récupérant les Lasagnes Démoniaques au nom du principe saugrenu selon lequel, non mais quelle blague, des gens précaires s'en foutent éperduement de bouffer du cheval parce que bouffer tout court, c'est déjà pas évident pour eux. Dans quel monde vit-on!

Ce qui est merveilleux avec le lasagne-gate, outre le fait que l'Amicale des Chevalophobes dont je suis la présidente honoraire peut se délecter de voir cette sale bête enfin à la place qu'elle mérite, c'est-à-dire entre deux couches de pâte, c'est que des gens a priori pas concernés par les plats cuisinés et pas concernés par la bidoche montent au créneau pour nous dispenser d'un avis qu'on ne leur a pas demandé. C'est bien foutu la vie quand même, des fois.

Prenons Super Gauchiste (ça faisait longtemps). Super Gauchiste t'explique que de toutes façons, les tructoufés c'est le mal, tu dois faire ta cuisine toi-même et avec des produits bio. Super Gauchiste ayant les moyens de claquer 12 boules à la Biocoop pour un sac de graines, elle/il est pas vraiment au fait des réalités sordides de la marque Repère, de l'urgence de la pause-déjeuner au bureau et autres trivialités inhérentes aux sales pauvres. Super Gauchiste, c'est cette personne qui vient te voir dans ton rade de prédilection quand tu as le malheur d'y ingurgiter avec un plaisir non-feint un Grec bien gras à 4 euros (salade-tomates-oignons-mayo-frites) en te disant que tu cours à ta perte, que c'est dégueulasse ce que tu bouffes et que tu enrichis les grandes entreprises sans scrupules et que tu dois faire ta bouffe toi-même. Bien sûr tu te liquéfies de honte à l'idée de contribuer à l'enrichissement de l'énorme complexe d'à côté qui doit mesurer 6 mètres carrés et compter au moins 4 employés clandestins enchaînés à des bidons de sauce samouraï chimique. Mais comme ton rade de prédilection t'a gentiment fait comprendre que c'était pas vraiment l'endroit pour cuisiner un navarrin d'agneau sur un réchaud à gaz, tu continues de manger des tructoufés ou des trucs sales de pauvres (les pauvres ont des pratiques répugnantes point n'est besoin de le préciser). Tu es irrécupérable.

Prenons maintenant les Vegans.

http://rlv.zcache.be/sauvez_une_salade_mangez_un_vegetalien_poster-r2e9a71b5c6734e49b4cb428b56c5a842_w2j_400.jpg

"Si Dieu avait voulu qu'on soit végétariens, il aurait pas inventé le Bacon". Rousse, philosophe.

 

Je n'ai rien contre les végétarien-nes. Ceusse qui font pas chier, s'entend. Je peux tout à fait comprendre qu'on refuse de manger certaines choses, par goût, par conviction, par choix, bref: je m'en contrefous. Les raisons aussi, je m'en contrefous: les gens n'ont pas à se justifier de manger ce qu'ils mangent.

D'où ma perplexité quand, suite au lasagne-gate, les Super Vegans viennent nous dispenser de leur Avis-dont nous autres les z'horrib' carnassiers on se fout complètement, soit dit en passant. Je ne mange pas de fromage, j'aime pas ça. Je ne suis donc pas indiquée pour donner mon avis sur le claquos, dire si c'est bien ou mal etc. Alors pourquoi des gens qui ne mangent pas de viande (et/ou ni oeufs ni lait ni miel) viennent donner leur avis sur de la bidoche?

Super Vegan descend donc de son trône en céleri (oui dans mon imagination perverse Super Vegan a un trône) et vient nous asséner que "ce n'est pas normal de bouffer des lasagnes tout court". Super Vegan brandit La Carotte sceptrale et se prépare à attaquer l'Italie dont les pratiques alimentaires contre-nature piétinent les droits élémentaires des animaux. Du reste, Super Vegan est supérieur à toi, sale carnivore. Toi, tu privilégies ton plaisir, c'est pour ça que tu bouffes de la viande. Tu sais très bien que tu pourrais survivre en bouffant que des légumes, parce que Super Vegan détient la Vérité et puis ta gueule. Tu sacrifies donc des milliers d'animaux qui pourraient être tes amis au nom de tes goûts déviants.

Les pauvres sont de plus en plus gros parce qu'ils mangent mal. Or, la mauvaise bouffe, avec les hormones, les colorants, les saloperies, c'est la moins chère: la viande qui n'a plus de viande que le nom a au moins le mérite de te tapisser l'estomac et quand tu te tapes les 3-8 à l'usine, les transports interminables, les heures de bureau, l'école ou n'importe quelle activité un peu pénible, c'est tout ce que tu demandes à ta nourriture. Je vois pas bien où est la notion de plaisir dans un tructoufé baigné de jus marron-caca des plus appétissants et que tu achètes parce que tu peux le mettre au micro-onde de la salle de repos. Mais bon, Super Vegan sait que tu es une raclure parce que tu tues des animaux (tu les tues toi-même, par plaisir, avoue)

Dénoncer les élevages en batterie, les mises à mort dégueulasses, je le conçois: ce n'est pas parce qu'une vache est une vache qu'il faut pour autant faire preuve de barbarie. Mais il faut arrêter de culpabiliser les gens pour rien. Qu'on laisse tranquilles les espèces en voie d'extinction c'est encore concevable. D'un autre côté il n'y a que très peu de tordus qui bouffent du panda. Ou du tapir. Ou du Blobfish.

http://www.photomonde.fr/wp-content/uploads/2012/11/Le-Blobfish-Psychrolutes-Marcidus.jpg

Admettons tout de même que cette chose n'est point trop ragoûtante.

L'un des arguments les plus étranges des Vegan est: "imagine qu'une espèce supérieure débarque sur terre et commencent à nous manger, on serait pas contents, alors pourquoi faire la même chose aux animaux?"

J'imagine que les bestioles n'apprécient que moyennement la perspective de se faire boulotter-c'est pour cette raison que dans leur éco-système naturel elles se cassent en courant devant leurs prédateurs-mais les bestioles élevées dans ce but ont-elles vraiment conscience de leur destin de lasagne? Et quand bien même, si une espèce supérieure, au hasard, C'tullhu et ses corréligionnaires, débarquait pour nous manger, même les plus bovins d'entre nous, celles et ceux qui consacrent leur existence à mater les trains en mâchouillant, les yeux dans le vague, seraient à même de dire "non, ça me fait chier, quand même un peu, sans vouloir vous offenser".

Preuve pour Super Vegan et consort que notre méchanceté n'a pas de limites puisqu'on s'en prend à des animaux sans défense dont les yeux crient pourtant "non, ça me fait chier, quand même un peu, sans vouloir vous offenser". Ce que l'on peut traduire pas "bêêêê" ou "meuuuuh", quoique cela peut tout aussi signifier "La reproduction de la théorie de Bekenstein dans le cadre de la thermodynamique des trous noirs n'est-elle pas une limite à la complète anticipation de la théorie des cordes? C'est une question qui mérite d'être posée". Je ne suis pas très calée en langues animales.

En admettant donc que c'est la Fin, C'thullu (je ne sais jamais l'orthographier correctement donc je tente des choses) veut nous servir sur un lit de cresson avec du persil dans les trous de nez, il se trouve qu'avant d'en arriver à de telles extrémités, l'Humanité, dans sa grande sagesse, a quand même mis au point deux-trois bidules permettant de repousser ce genre de prérogatives alimentaires. En cas d'urgence il y a fort à parier que les Grands de ce monde arrêteraient provisoirement de se tirer sur la nouille en traquant du pétrole aux quatre coins de la planète pour trouver une solution. Si un jour les animaux qu'on mange s'organisent en syndicat et mènent une révolution en nous faisant connaître leurs revendications nous envisagerons sans doute de nous nourrir exclusivement de salsifis, mais un animal, n'en déplaise à Super Vegan, n'est rien d'autre qu'un animal. On ne peut pas faire d'anthropomorphisme sur un animal et lui prêter des caractéristiques qu'il n'a pas.

Arrangez-vous comme vous pouvez avec votre conscience, nous dit Super Vegan qui est-rappelez-vous-supérieur à vous. Et pourquoi je devrais me sentir coupable de faire un truc qui n'est en rien répréhensible?

Des animaux bouffent d'autres animaux, et pas par plaisir. Filez de la salade à Numéro Un, elle vous la balancera dans la tronche avant de vous entailler les veines du cou. Il paraît que ce n'est pas une excuse. Pour Super Vegan ce n'est pas naturel de bouffer de la viande, point. Ben si on va par là, ce n'est pas naturel de porter du coton, et en plus ça tue l'environnement vue la quantité d'eau que ça nécéssite. Ce n'est pas naturel d'utiliser du papier-cul, ce n'est pas naturel de faire tout un tas de choses que l'on fait pourtant. Parce que comme l'a dit Darwin, "Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux au changement".

Et si on part du principe "c'est pas parce qu'un animal le fait que toi en tant qu'être humain tu dois le faire pour te donner une caution naturelle", ben dans ce cas, pourquoi vous broutez de la salade alors? C'est ce que font les animaux. Au jeu du plus con on peut vous tenir le menton pendant des heures.

Oui, on éprouve parfois du plaisir à manger de la viande, comme Super Vegan peut en éprouver à manger des courgettes. Et alors? On devrait culpabiliser parce que c'était une bestiole avant? Bizarrement ça me fait plus culpabiliser de contribuer aux activités plus que douteuses des grands groupes nommés aux Public Eye Award. Parce que ton Iphone, il a été fabriqué dans des conditions de travail scandaleuses par un-e ouvrier-e qui s'est peut-être suicidé-e depuis, mais c'est pas grave, c'est que des humains, alors que ton civet, là, avant c'était un mignon petit lapin et ça s'est dégueulasse.

Super Vegan persiste et signe: "t'as des chats, tu pourrais les bouffer alors?" Ben non, parce que je sais ce qu'ils mangent et conséquemment ça me donne pas envie. Les chats étant au règne animal "inutiles et indifférents", je m'en voudrais de perturber le cycle de la vie. Affirmer ça, c'est aussi con que de dire  "tu manges de la viande, tu pourrais manger tes enfants alors?" (Nous savons désormais que l'enfant se congèle plutôt bien)

 

Au reste, je m'en branle sévèrement de ce que pense Super Vegan et d'être une horrible créature meurtrière. Il est vrai que si nous ne mangions pas les animaux nous autres, ils vivraient éternellement et partiraient tous au Pays des Licornes qui ne finissent pas en lasagnes. Ce qui me gonfle c'est ce fliquage permanent et cette remise en cause des libertés élémentaires de tout un chacun au nom de la défense des animaux. Sans tenir compte des conjonctures sociales, économiques et culturelles, on vient te faire chier afin de se sentir un tant soit peu supérieur. Désolée, je ne me justifierai pas de mes choix, vous avez le droit de les trouver crades et sanguinaires, mais vous n'avez pas le droit de venir m'emmerder et de me stigmatiser parce que je ne fais pas comme vous.

 

C'est malin, avec ces conneries, j'ai envie de bidoche maintenant.

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 14:27

Préambule: Grâce à l'une de mes petite-filles, j'ai découvert que Tanxxx était une personne merveilleuse (et pas uniquement capillairement parlant). Enfin je l'ai redécouvert parce que je connaissais son bloug (je l'ai même cité). Elle est gentille et elle dit du bien de moi sur Twitter (d'où la nécessité de l'intervention de ma Petite-Fille qui s'y connait en choses de l'internet parce que j'ai déjà du mal à choper l'ORTF quand y'a du vent alors avoir un nouveau système télégraphique sur mon Minitel, n'y pensons pas.) Et quand on dit du bien de mon blog, je fonds et je fais GROSS PROPAGANDA. Oui je suis veule. Nonobstant Tanxx est auteure de BD et elle déboîte alors lisez lisez lisez, partagez partagez partagez, et découvrez qu'on peut avoir un vagin et des crayons sans verser dans la bédé-pour-fille-histoire-de-chaussures-trouver-un-mec-ouh-la-la-c'que-c'est-compliqué-la-vie-des-fois.

Fin du Préambule

Pourquoi me répandre en flagorneuses et néanmoins virtuelles papouilles envers une personne qui désormais va commencer à flipper de me voir débarquer en bas de chez elle sur un poney avec des fleurs? (C'est le genre de trucs que je fais quand les gens que j'admire me marquent un peu d'intérêt, Fred Alpi et Marsu Béru témoigneraient si je m'étais pas fait vider par les flics avant-d'ailleurs j'aimerais bien récupérer mon poney, par les temps qui courent je pourrais sûrement en faire des lasagnes très acceptables) Parce que je suis d'autant plus contente que le ramassis d'inepties que je n'ai pas honte d'appeler "blog" commence à faire son trou. J'ai même eu-et c'est le sujet qui nous intérêsse aujourd"hui-mon premier troll! Si c'est pas un signe, ça.

On a beaucoup glosé sur les trolls, au point d'en oublier que leur désignation a un vague rapport avec la pêche à la cuiller. Etonnant, non? Les trolls actuels sont multiples, divers, épars et hyper-actifs. Et pourtant, ils n'ont rien inventé. Ce que je m'en vais vous démontrer en admirant d'illustres trolls dans leurs oeuvres, qui, contrairement à leurs descendants, sont souvent très drôles et bien moins affligeants.

 

Le Troll baveux.

Le Troll peut se montrer jaloux. Ou, plus simplement, quand quelqu'unE ou quelque chose fait l'unanimité, le troll se fait un devoir de ne pas hurler avec les loups et s'en prend à l'objet de son ressentiment en des termes d'autant plus virulents qu'il/elle aura l'impression d'être un esprit éclairé qu'on ne peut pas leurrer aussi facilement que la masse bêlante des admirateurs dégénérés. Plus ça marche, plus le troll se déchaîne. Pour notre plus grand ravissement évidemment.

Petit florilège:

Romantisme. L'âme française y exposa ses rossignols les plus calamiteux.

Philippe Bosser

Molière est un infâme histrion.

Bossuet

Et si ça ne suffit pas de déboulonner les statues érigées par le public, le troll s'en prend à ce même public:

Ce souverain des insupportables, Oscar Wilde, est le fruit d'une abondance de balivernes et d'une pénurie de bon sens. Il s'est dressé sur ses pattes de derrière, il a soufflé des propos insipides et grossiers, par l'intestin de son cou, pour l'édification suprême d'une cour de bêtas et de bêtasses bétifiant de ses bêtasseries.

Ambrose Pierce

Il nous vient quelquefois un dégoût d'écrire en songeant à la quantité d'ânes par lesquels on risque d'être lus.

Jules Barbey d'Aurevilly

Lecteur, vous êtes un parfait emmerdeur. Aussi, faudrait-il vous supprimer.

René Magritte

L'attaque sur le physique: c'est bête, c'est méchant, mais ça fait plaisir. Pour un bon trollage, ne pas hésiter à recourir à la métaphore animalière.

M.Gide doit peser dans les 55 kilos et mesurer 1,65 mètre environ. Sa démarche  trahit un prosateur qui ne pourra jamais faire un vers.

Arthur Cravan

A propos de Carbon:

On ne pouvait voir quelque chose de plus laid: court et bouffi, de gros yeux saillants, des cheveux hérissés, des dents sales, et, malgré cela, l'air pas trop ignoble.

François René de Chateaubriand

Mendès [Catulle] sur un sentiment vrai, fait l'effet d'une limace sur un fruit.

Léon Daudet

L'imbécile et dégoûtant Voltaire, pareil à un grand vieux singe pisseur.

Paul Claudel

George Sand, la vache bretonne de la littérature.

Jules Renard

Voltaire. Singe moral, littéraire, intellectuel. Mais il faisait bien ses gambades. Il contrefaisait même la gravité; mais peu de temps. Tous ses rôles se terminent par quelque saut, vrai tour de singe.

Joseph Joubert

Voltaire. Il eut aussi l'esprit guenon. L'esprit guenon est un esprit laid qui a des mouvements agréables. Voltaire ressemble quelquefois à un homme de grand sens comme un singe ressemble à un homme.

Joseph Joubert

 

Voltaire prend cher, décidément.

 

A propos d'André Gide (le troll s'acharne)

Son ossature n'a rien de remarquable; ses mains sont celles d'un fainéant...

Arthur Cravan

Quand Zola regarde une mare à purin, il croit voir son armoire à glace.

Jules Barbey d'Aurevilly

 

On l'a vu, les gens de Lettres peuvent être de vraies langues de pute (avec tout le respect qu'on a pour les putes qui ne font pas un métier facile) . La critique littéraire devient un simple prétexte à lynchage. Et à ce jeu-là, force est de rendre à César ce qui appartient à César, et de saluer les efforts conjoints de Jules Barbey d'Aurevilly et de son sbire Léon Bloy.

Pour les plus jeunes, Barbey d'Aurevilly en substance, c'est ça . Catho tradi coincé du derche avec un sérieux problème concernant la gent féminine (à l'origine du Mal, des impôts, du trou de la Sécu, de la damnation éternelle et des fermetures-éclair qui coincent) , ce n'eût été qu'un simple troll catho qui hurle à la cathophobie pour tout et pour rien tout en déversant des propos plus que limites à propos de tout et de rien de nos jours. Que nenni les enfants, malheureusement pour ses nombreuses bêtes noires, c'est aussi un grand écrivain (je sens d'ici ma Loutre d'agrément spécialiste du Monsieur frétiller de plaisir). Imaginez les mêmes scuds de nos jours, par web-tribunes interposées.

http://www.cndp.fr/presence-litterature/typo3temp/pics/32f5a351e7.jpg

twitt de @JujuBA: @GeorgeSand: c'est une femme de lettres et pas des meilleures encore! Un jour pour les besoins d'une collaboration qui a été publique, M.Sandeau échangea son sexe contre celui de Madame Sand.

#paspeurdebalancer #femmespasfaitespourl'écriture #couilles #travelo#MareAuDiableauboisdeboubou

 

Timeline de @JujuBA(document d'époque)

@Sainte-Beuve, ce crapaud qui voudrait tant être une vipère

#hinhinhin#petit joueur

@ André-Marie Dupin: La petite vérole est la seule ressemblance qu'il ait avec Mirabeau

#crade#MST#onavaitditpaslephysiquemaisbon

RT@AcadémiedesGoncourt: Non je n'ai pas lu le dernier Goncourt, vous savez, depuis que la veuve écrit seule.

#hinhinhinhin#c'estEdmondquifaisaitlhomme#uncoupdemainpourleJournalJules?

RT@gouvernement:Monsieur Thiers fut une minute le ouistiti de Talleyrand, qui s'amusait de la vivacité de ce touche-à-tout"

#dansepetitsingedanse#cirquepolitique#onlaimebienauvillage

 

Don't feed the troll, qu'ils nous disent, mais difficile de rester stoïque face à un tel individu. Ce qui se termine souvent en troll bashing:

Barbey d'Aurevilly, cuistre impur, fat vieilli, et beaucoup plus barbet qu'il n'est d'Aurevilly.

Victor Hugo

Lisez Les Diaboliques de mon ennemi Barbey d'Aurevilly. C'est à se tordre de rire. Cela tient peut-être à la perversité de mon esprit, qui aime les choses malsaines, mais ce dernier ouvrage m'a paru extrêmement amusant; on ne va pas plus loin dans le grotesque involontaire.

Gustave Flaubert

 

A ses côtés, le troll aigri: Léon Bloy, d'autant plus chonchon qu'il n'a pas vraiment de succès de son vivant. Plutôt limite idéologiquement (un peu rouge-brun, un peu antisémite, un peu pas trop fréquentable en fait), dès qu'il s'agit de baver abondemment sur ses petits camarades, ce troll d'exception dévoile tout son talent. A son niveau, ce n'est plus du venin, c'est de la bile, et elle éclabousse tout le monde sans exception.

http://huuuge.files.wordpress.com/2010/11/orangina-rouge1.jpg?w=290

twitt de @LéonBloy:"S'il avait un sou de talent au service de sa désespérée fureur de raté, nul n'échapperait au venin de ses abominables crocs, à l'exception, peut-être, de quelques turfistes à poigne, accoutumés à rosser des bêtes plus nobles, mais fort capables, après le champagne, de déroger jusqu'à son calottable visage"

#violencegratuite#haine#tartesdanslagueule#bourrique#PAAAAARCEQUEEEEE

 

RT@Laurent Tailhade: "@LéonBloy, jocrisse enragé que même les sacristies vomissent de dégoût"

#réponsedubergeràlabergère#nananananère#grenouilledebénitier#danstaface.

Un autre pour la route? (Avec la pointe de racisme qui va bien)

"Enquête du Mercure sur Dumas fils qui vient de crever. Ma réponse: Voici mon "opinion" pour le temps et pour l'éternité: Le fils Dumas fut un sot et un hypocrite.

Les pleurs ignobles de la presse ou les lamentations de quelques gâteux, tels que Coppée, n'autorisent pas à supposer que la nouvelle génération littéraire puisse être assez basse pour accorder une importance quelconque à la disparition de ce mulâtre"

Une sympathique pensée pour @François Coppée, rhabillé pour les siècles à venir, grâce aux hashtag (pardon, mots-dièses) authentiques de l'ami Léon à son sujet:

#Poète gâteux #généreux gaga#ridicule vieillard.

@Mallarmé: Raté du billard qui se serait adonné à l'absinthe dans l'espoir de rattraper ses illusions.

#loser#poivrot#pathétique

Et  au tour d'Alphonse Daudet de manger, tiens: "Rastaquouère du roman moderne avec effraction"

 

Retenez bien ces deux Super-Trolls, ils réapparaîtront par la suite. 

 

Le troll scato:

Le pipi-caca, ça marche toujours. Et quoi de mieux pour signifier sa haine que de verser dans les figures de style scatologiques? Quand le troll estime que vous faites de la merde, il/elle n'hésite pas à vous mettre le nez dedans. 

 

...Que quelques hommes aient pu s'amouracher de cette latrine, c'est bien la preuve de l'abaissement des hommes de ce siècle

Charles Baudelaire à propos de George Sand

Cher Monsieur Reverdy que je n'ai pas l'honneur de connaître, il me semble que depuis que vous consacrez votre vie à la poésie vous essayer de faire manger un peu de votre merde à tout le monde.

Francis Picabia

M. de Lammenais est affecté d'une incontinence de pensée; tout ce qui lui passe par l'esprit, il le dit aussitôt, il l'écrit: il ne garde rien.

Sainte-Beuve

C'est quelque chose de savoir exactement où se trouvent les latrines dans la maison des lettres.

Léon Bloy

Les surréalistes me font penser à ce type qui vente et qui pense qu'il défèque; vous me direz que c'est moins tragique que celui qui défèque et pense qu'il vente; mais tout de même...

Louis Scutenaire

Une femme jeune mais obèse assise au soleil et suintant de la moiteur est aussi nauséabonde que quoi que ce soit dans Baudelaire.

Barbellion

Votre papier? Je l'ai lu d'un derrière distrait!

Henri Jeanson (attribué aussi à Maxime Gorki)

Dans mon cul où il se trouve, on ne peut pas demander à Jean-Paul Sartre d'y voir bien clair, ou de s'exprimer nettement.

Louis-Ferdinand Céline

A propos de Théodore de Banville:

Ramasseur attentif de tout crottin poétique.

Léon Bloy

Chez Roger Vailland, Sollers, Robbe-Grillet, Borges et quelques Butor, ces mêmes routes sont encrassées de boue, de bouse qui enlissent, salissent, éclaboussent.

Louis Scutenaire

A propos de Villiers de l'Isle-Adam:

Celui de tous ces contemporains qu'il avait le plus méprisé, un pontife de boue et de fumier, devait, je crois, déposer sur sa tombe l'immondice d'une harangue.

Léon Bloy

L'homme que je déteste le plus au monde est Auguste Rodin, parce qu'il est l'auteur d'une sculpture abominable qui représente un penseur, la tête appuyée dans les mains. En cette position on ne peut rien créer, on peut tout juste déféquer.

Salvadore Dali

La pensée naît de la merde qui commence à se faire.

Jules et Edmond de Goncourt

 

Le troll aime se démarquer, mais quand il s'agit de tirer sur l'ambulance, c'est une autre histoire. Prenez une personne déjà bien vulnérable et contemplez le spectacle des trolls se dépêchant de l'achever dans un touchant élan de solidarité. La stigmatisation et la moquerie, deux passe-temps favoris des trolls.

Emile Zola peut en témoigner.

 

L'Auteur de l'Assommoir est un Hercule souillé qui remue le fumier d'Augias et qui y ajoute! Si vous ne me croyez pas, lisez son livre. Plongez-vous dans ce gouffre d'excréments et si vous pouvez y rester sans étouffer ou sans vomir, vous verrez que l'ordure y veut être de l'art encore et du plus grand.

***

M.Emile Zola croit qu'on peut être un grand artiste, en fange, comme on est un grand artiste en marbre. Sa spécialité, à lui, c'est la fange. Il croit qu'il peut y avoir très bien un Michel-Ange de la crotte!

***

Emile Zola: Fangeux domestique de la populace.

***

Messie de la tinette et du torche-cul.

***

Façon de primate impossible à domestiquer, moitié gorille et moitié lion, qui pourvoit lui-même à son viandis, dans les solitudes, et qui ne serait capable que d'engloutir ses pasteurs.

***

Si Zola était écrivain-ce que Dieu, j'en conviens, aurait pu permettre- une ou deux pages lui eussent amplement suffi, depuis longtemps, pour empiler toute sa sécrétion intellectuelle. La petite couillonade positiviste dont il s'est fait le Gaudissart  n'est vraiment pas une somme  philosophique très encombrante et peut aisément s'abriter sous n'importe quoi.

***

J'ai cherché un mot pour caractériser la sottise de Zola. Elle n'est pas seulement exorbitante. Elle est étrange et sale. C'est une sottise qui aurait servi à rincer quelque chose.

***

Condamnation douce de l'immonde Zola. Efforts d'Henry de Groux pour m'embarquer. J'essaie vainement de lui rappeler que la place d'un artiste n'est pas dans les ordures.

Léon Bloy

 

Vous avez dit acharnement? Vous remarquerez qu'ici le harcèlement se combine avec le trollage scatologique et animalier. C'est à ça qu'on reconnait les Grands Trolls.

Leave.jpg

 

Zola à l'Académie? Allons donc! Impossible de le nommer: il faudrait percer le fauteuil.

Aurélien Scholl

Zola. Il s'imagine avoir découvert un monde nouveau, parce qu'il a fait le tour des fesses de Nana.

Jean Richepin

Zola-C'est un porc épique.

Jules Barbey d'Aurevilly

Ci-gît Zola qui ne fut rien. Pas même cacadémicien.

Alphonse Allais.

Cette littérature sans idéal ressemble à de la vidange.

Henri-Frédéric Amiel

Nier Zola! Mon Dieu, mais c'est nier l'ordure!

Marcel Schwob

J'ai horreur de Zola, je déteste Zola de toute mon âme. Il est pauvre, pas de style, pas de sang. Comment peut-on ressusciter ce pauvre travailleur?

Joseph Delteil

Tant qu'il n'aura pas dépeint complètement un pot de chambre plein, il n'aura rien fait.

Victor Hugo

 

Le pauvre Emile aurait pu se raser le crâne et faire une dépression. Il a préféré se consacrer à Mes Haines (en 1866). Son twitt à la mort de Victor Hugo en dit long sur son ressentiment:

@EmileZola: Me voilà soulagé d'un grand poids; ce vieux me gênait dans sa petite maison au bout de son avenue.

#crèvecharogne#avenueVictorHugo#aumoinsmaintenantilferaplusdebruitensortantlespoubelles

 

Et puisque l'on évoque le Grand Victor, lui aussi fut évidemment victime du pourrissage en règle du fait de sa surexposition.

Hugo-sacerdoce a toujours le front penché; trop penché pour rien voir, excepté son nombril.

Charles Baudelaire

Victor Hugo-grossièreté. Malice cousue de câble blanc.

***

Théophile Gautier a pris les excroissances d'Hugo, il les a mises sous cloche, et il est parti de là pour ses potirons.

Sainte-Beuve

Gros ventilateur.

Louis Calaferte

Ces funérailles sont bien la plus énorme insulte qui ait jamais été faite à la pudeur et au bon sens. Apothéose du pignouflisme, délire de boutiquier et des larbins, en quel temps et en quel monde faut-il se résigner à vivre! Je pars, samedi, pour Moret ou Fontainebleau d'où je ne rentrerai qu'après que Paris aura cuvé sa honte.

Gustave Flaubert

Victor Hugo n'a pu se faire mettre en prison. Le commissaire a dit qu'il n'arrêtait que les gens sérieux.

Prosper Mérimée

Il est bête comme l'Himalaya.

Leconte de Lisle

 

Le troll torturé:

Parfois le troll se laisse déborder par ses désordres mentaux et ses angoisses existentielles.Il devient plus difficile dans ses conditions de lui en vouloir. 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Dostoevskij_1876.jpg

 

"J'ai un projet: devenir fou!"

 Avouez que c'est pas bien rassurant.

A sa décharge, Dostoïevski n'a pas écrit Les Frères Karamazov ou Crime et Châtiment en se levant un beau matin, en enfilant un slip et en s'installant à sa table d'affliction. Ce qu'il reproche, en substance, à Ivan Tourgueniev qui contrairement à lui, ne se torture pas en questionnements métaphysiques et connaît pourtant plus de succès. D'où le trollage de luxe: il se fout ouvertement de sa poire en le caricaturant dans Les Possédés (1871), et lui écrira quelques lettres un peu flippantes. Cerise sur le gâteau russe:  Ivan Tourgueniev se révèle incapable de saisir le désarroi profond de Dostoïevski, ce qui le déprima un peu plus.

 

Le troll juvénile:

Vous le connaissez. C'est ce jeune troll qui prétend vous apprendre la vie, à vous, les vieux qui n'y connaissez rien. Le troll juvénile se décline de plusieurs manières:

La version "je viens défendre mon idole attaquée honteusement par une personne grabataire et jalouse". Le jeune troll se répand en commentaires vaseux à l'orthographe aléatoire ("tu peu pa comprandre jécri en abréviasion toi tu donnent mal a la taite avec té mo") si unE adulte a osé se montrer critique sur Rihana/Twilight/Sexiond'Assaut/Booba/Hunger Games et autres saloperies du même acabit.

La version "je sais mieux que toi"si unE adulte se permet de parler musique/manga/jeux vidéos, etc. Pour l'avoir vécu, j'ai découvert ainsi grâce aux jeunes-qui-savent que "Naruto cé tro bien, cé lé vieu ki aime pa lol" et que Ozamu Tezuka, Katsuhiro Otomo, c'était, je cite (attention ça pique): "trop pas manga"(sic).

Evidemment le jeune troll étant souvent con-ne comme un pied de chaise, on ne prête aucune attention à ses élucubrations ineptes. Malheureusement, l'ancêtre du troll juvénile est un enfoiré de petit génie. Saloperie d'adolescent symboliste.

http://electrodes.files.wordpress.com/2008/12/arthur_rimbaud_1854-1891__autre-photo.jpg

Je est un autre. #YOLO

 

"Si les vieux imbéciles n'avaient pas trouvé du Moi que la signification fausse, nous n'aurions pas à balayer ces millions de squelettes, qui, depuis un temps infini, ont accumulé les produits de leur intelligence borgnesse, en s'en clamant les auteurs!"

#salesvieux#placeauxjeunes#Je(pas moi l'autre)estdemonavis

 

Ne faites pas remarquer au troll juvénile qu'il écrit n'importe comment:

"Il faut être académicien-plus mort qu'un fossile-pour parfaire un dictionnaire, de quelque langue que ce soit'

#fucklorthographe#danslesfaussesdents

 

Et si vous ne lui accordez pas assez d'attention à son goût, le jeune troll rouspète:

"Vous seriez exécrable de ne pas répondre vite car dans 8 jours je serai à Paris peut-être"

#menacesàpeinevoilées#AttentionWhore

 

Le jeune troll peut parfois se montrer particulièrement obscur.

RT Ce qu'on dit au poète à propos des fleurs:

@ThéodoredeBanville: Comment je t'ai démoli.

#t'esbienmouchéemémé#tupeuxpastest

 

Le jeune troll peut parfois vous emmerder avec ses états d'âme si vous avez la malchance de le compter parmi vos "amis" Facebook.

"Mais vrai, j'ai trop pleuré! Les aubes sont atroces!

Toute lune est atroce et tout soleil amer"

Paul Verlaine dislike.

François Coppée like.

 

Et, bien sûr, le jeune troll SAIT MIEUX QUE VOUS et vous juge. Vous n'êtes qu'une vieille crotte. 

@Georges Izambard: Mais vous finirez toujours comme un satisfait qui n'a rien fait, n'ayant rien voulu faire. Sans compter que votre poésie subjective sera toujours horriblement fadasse.

#déféquerlàoùonmange#nulsalezéro#onsefaitchierlà#vieillesse#aucunrespect

 

Le troll Grammar Nazi:

Quand il/elle est à court d'arguments, le troll trouve un autre moyen pour vous décrédibiliser: traquer la moindre faute d'orthographe, de grammaire, de syntaxe, d'accord afin de vous fustiger et de vous livrer en pâture à la vindicte d'une foule qui subitement ne vit plus que pour le Culte du Becherelle.

Ce troll a lui aussi d'illustres ancêtres:

A Jacques Sternberg:

Vos contes donnent l'impression d'être assez mal traduits du néérlandais.

Jean Paulhan

...indigence navrante des idées, adjectifs chevilles, abstractions inintelligibles, langue logogriphique, inspirations puérilement prétentieuses, poésie scrofuleuse, écoeurante, glaciale, sans couleur...Baudelaire, déchu de sa renommée de surprise, ne sera plus cité désormais qu parmi les fruits secs de la poésie contemporaine.

Louis Goudall

A Victor Hugo:

Vous pouvez renoncer à la langue française qui ne s'en plaindra pas, car, depuis longtemps, vous l'avez assez éreintée. Ecrivez votre prochain livre en allemand.

Jules Barbey d'Aurevilly

 

 

http://www.journaldugeek.com/files/2013/01/Personnages-celebres-Troll-face-Troll-face-me-gusta-28419.png

 

 

Pour notre prochaine séance, le Live-Tweet de la Première d'Hernani, un grand moment de l'Histoire Trollière (ce mot n'existe pas)

 

Bisou Bisou

 

 

Sources: Pierre DRACHLINE, Le grand livre de la méchanceté, Le Cherche-Midi, 2001

                 Arthur Rimbaud, Les Lettres du Voyant

 

 

 

Repost 0
Published by Ficus
commenter cet article